Zoom sur la norme électrique

Aujourd’hui, on ne peut plus se permettre de négliger son installation électrique. Le saviez-vous ? En France, c’est un logement sur quatre qui a une installation non conforme aux normes. Là, les risques d’incendie, d’électrocution et autres risques sont bien présents. Alors quelle est cette norme ? Faisons le point dans cet article.

La norme électrique, la mise en conformité et la mise en sécurité

Quand on dit « norme électrique », il peut s’agir d’une mise en conformité ou d’une mise en sécurité. Avant de faire appel à l’électricien, il faut bien comprendre ces deux notions. Pour une nouvelle construction, on parle de mise en conformité et c’est une mise en conformité à la norme NFC 15-100. Si votre logement ne répond pas à cette norme, vous pouvez avoir un refus d’alimentation en électricité de la part du fournisseur d’énergie.

A découvrir également : Et si vous craquiez pour une cuisine moderne sur mesure ?

Pour les logements anciens, on parlera de mise en sécurité. Vous devez le savoir : une installation électrique vieillit et d’un autre côté, il y a la norme qui évolue. Ceci dit, si vous avez un logement qui date d’une bonne dizaine d’années, il est fort probable que l’installation électrique n’est plus conforme et on devra procéder à une mise en sécurité pour garantir la sécurité des occupants. Il faut d’ailleurs penser à faire une vérification de l’installation électrique au moins une fois tous les dix ans.

Vous devez tout de même comprendre que même avec une installation électrique aux normes, le risque zéro n’existe pas. Les risques d’origine électrique dépendent également d’autres éléments comme la vétusté des appareils électriques. Toujours dans l’optique de protéger votre circuit, notamment contre les surtensions sur la ligne, vous pouvez installer des varistances. Vous pouvez en trouver sur https://www.tme.eu/fr/katalog/varistances_29/.

Lire également : Professionnel du bâtiment : quel conduit de fumée choisir ?

Les grandes lignes de la norme NFC 15-100

C’est la norme NFC 15-100 qui encadre le réseau électrique domestique afin d’optimiser la sécurité des occupants et le bon fonctionnement des appareils électriques. Elle souligne les mesures et les équipements à avoir dans chaque pièce de la maison. La norme NFC impose par exemple :

  • Pour le salon, l’installation de cinq prises si la pièce fait moins de 28 m²,
  • Pour la cuisine, l’installation de six prises dont quatre au-dessus du plan de travail, si l’espace fait plus de 4 m²
  • Pour la salle de bain, l’installation d’une prise dans une zone de protection,
  • Pour les lieux de passage comme le couloir, l’installation d’une prise si l’espace fait plus de 4 m²,
  • Pour la chambre à coucher, l’installation de trois prises.

Cette norme NFC 15-100 n’autorise pas non plus les fils électriques apparents. Ceci dit, vous devez les mettre dans les murs ou au moins dans les plinthes.

Les règles de la mise en sécurité

Pour une rénovation électrique, il y a aussi quelques obligations minimales à respecter. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur tme.eu pour optimiser la sécurité de votre installation électrique. Lors de l’intervention du professionnel et suite au diagnostic, la mise en sécurité vous oblige :

  • L’installation d’un compteur électrique facile d’accès,
  • La mise en place d’un dispositif de protection différentiel,
  • L’installation d’un système de protection contre les surintensités sur chaque circuit,
  • La mise en place d’une liaison équipotentielle avec une mise à terre,
  • La protection des fils électriques par conduits.