Isolation thermique durable des bâtiments

La France s’est assigné pour objectif de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Dans cette optique, le pays accorde une importance capitale au secteur du bâtiment. Il faut dire qu’en réalité ce domaine représente 43 % des consommations énergétiques françaises. Il apparaît donc indispensable que l’effort soit surtout centré sur les bâtiments existants, étant donné que le taux de renouvellement du parc immobilier français est devenu faible.

Les critères d’une bonne isolation thermique

Pour qu’un logement soit performant sur le plan énergétique, il lui faut une bonne isolation thermique. Ce domaine prend en compte plusieurs dimensions. Il faut éviter de réduire le moins possible la surface habitacle, de ne pas fragiliser les parois qui doivent recevoir l’isolant, de ne pas masquer les façades et de respecter le patrimoine (entre autres impératifs). Dès lors, il conviendra de bien choisir le professionnel qui doit se charger de l’isolation thermique de votre bâtiment déjà existant. Ce travail n’est en rien de l’amateurisme. Il requiert des connaissances et de véritables compétences. La société doit pouvoir prendre en compte tous les critères possibles en vue de vous assurer une bonne rénovation. Sachez que même si l’isolation thermique est devenue une priorité, elle doit toujours intervenir dans un contexte délicat. Informations sur les isolants utilisés pour les bâtiments d’habitation, isolants adaptés aux différents matériaux qui composent les parois, techniques de pose réglementaires et respectueuses de l’existant, traitement des ponts thermiques… voilà donc ce qu’on attend du professionnel qui doit se charger de l’isolation d’un bâtiment déjà existant.

A lire en complément : Comment isoler écologiquement son habitat ?

Amélioration de l’isolation thermique d’un bâtiment

L’isolation thermique des bâtiments est d’abord associée à une moindre consommation d’énergie. Lorsqu’on décide d’isoler, on entend réchauffer les surfaces intérieures et améliorer le confort dans le bâtiment existant en même temps. Pour y parvenir, il faudra que l’isolant puisse bien protéger et entourer de façon continue le volume qui doit être protégé. Il n’est donc pas forcément nécessaire d’isoler une même habitation à différents niveaux (dans les cloisons, entre étages, etc.), en tout cas pas d’un point de vue thermique. Les murs représentent l’une des plus importantes surfaces de déperdition de la plupart des maisons (si ce n’est la plus importante même). Il conviendra de bien s’y attarder si l’on veut rehausser le niveau de confort de l’habitat. Pensez aussi à isoler correctement la toiture et prenez en compte l’ensemble des exigences des récents décrets.

A lire également : Acheter ou faire construire sa maison ?