Achat de parquet : comment faire le bon choix ?

Pour bien choisir son parquet, il est nécessaire de se poser plusieurs questions. D’abord, il convient de s’interroger sur l’aspect que vous souhaitez pour le revêtement de votre sol : naturel, coloré ou bois rustique. Par-l’aspect un autre critère de choix renvoie au type de parquet que vous souhaitez, celui-ci peut être massif, flottant ou encore stratifié. Il convient enfin de se poser la question de la nature de la pose et du budget que votre parquet va requérir. Découvrons ensemble dans le détail ces critères qui doivent présider au choix de votre parquet.

Quel type de parquet choisir ?

Pour l’achat de votre parquet, vous aurez le choix entre trois modèles : le parquet massif, le parquet flottant ou encore le parquet stratifié.  Le parquet massif est entièrement composé de bois, il se signale par sa longévité exceptionnelle. Le bois est un matériau noble qui possède des propriétés écologique qui vous garantiront une bonne isolation phonique. Le parquet massif est compatible avec tous les types de finitions que ce soit la cire, le vernis ou l’huile. Le seul bémol à noter pour le parquet massif est son prix élevé.

A lire également : Comment réussir son déménagement à Liège ?

Le parquet flottant que l’on appelle également le parquet contrecollé est constitué d’une couche supérieure conçue à partir d’une essence de bois authentique, suivent ensuite deux autres couches réalisées à partir de dérivés du bois. Le parquet flottant dure moins longtemps que le parquet massif, son coût est par conséquent plus faible. Le dernier type de parquet est le parquet stratifié qui n’est pas réalisé à partir du bois mais constitue une imitation du matériau noble. C’est le choix idéal si vous disposez d’un petit budget.

Quid de la pose ?

Après le choix de votre parquet, les travaux vont porter sur la méthode de pose que vous aurez choisie. Il existe trois méthodes : la pose collée, la pose clouée et la pose flottante (différente du parquet flottant).

A lire aussi : Prix d'un terrain constructible non viabilisé : qu'en est-il ?

La pose collée prend appui sur une dalle de colle ; les lattes du parquet seront posées sur de la colle. Le parquet cloué comme son nom l’indique est fixé au moyen de clous ; c’est la méthode généralement utilisée pour la pose d’un parquet massif.  La pose flottante plus simple consiste à emboîter les lames sans utiliser de la colle ou des clous.