Prix d’un terrain constructible non viabilisé : qu’en est-il ?

Lorsque vous envisagez de construire votre maison, vous devez prévoir un budget. Le budget de construction comprend aussi bien le coût des travaux de construction que le prix du terrain constructible. Selon que le terrain constructible soit viabilisé ou non, son prix n’est pas le même. Voici quelques conseils pour déterminer le prix d’un terrain constructible non viabilisé.

Qu’est-ce qu’un terrain constructible non viabilisé ?

Qu’est-ce qu’un terrain constructible non viabilisé ?

Un terrain constructible encore appelé terrain à bâtir est un terrain sur lequel on peut construire un certain nombre d’édifices. Généralement, la constructibilité d’un terrain est évaluée tant sur le plan technique, que matériel. Lorsque le rattachement entre les réseaux publics et un terrain constructible n’est pas réalisé, le terrain est dit non viabilisé. Les réseaux publics en question sont les réseaux d’électricité, d’eau, de gaz, de téléphone, de route et d’autoroute, d’internet… Un terrain constructible non viabilisé a donc moins de valeur qu’un terrain confirmé constructible. Cependant, certains éléments doivent être pris en compte dans l’estimation de son prix.

La considération de la valeur du terrain constructible non viabilisé

À l’instar de tout bien immobilier, le prix de vente d’un terrain constructible non viabilisé dépend de sa valeur. Malgré que ce type de terrain constructible ne soit rattaché à aucun réseau public, il présente en effet certaines qualités. Ces qualités doivent donc être prises en compte dans l’évaluation de son prix. Nous avons entre autres la qualité du sol et du sous-sol du terrain, son orientation vers le sud,… Ce sont des critères qui vont influer considérablement sur le prix de vente du terrain à bâtir non viabilisé. Par ailleurs, l’acquéreur devra effectuer des travaux pour viabiliser le terrain.

La considération du coût de viabilisation du terrain

Le coût de la viabilisation d’un terrain constructible non viabilisé détermine essentiellement son prix de vente. En réalité, dans un premier temps, le coût desdits travaux doit être calculé. Ensuite, une déduction sera faite du montant de sa vente du bien afin d’avoir son prix réel. En outre, vous devez préalablement vous assurer de la faisabilité des travaux de viabilisation sur un terrain constructible non viabilisé.

Les démarches à effectuer pour s’assurer de la faisabilité des travaux de viabilisation

Avant toute détermination des coûts de viabilisation, vous devez vous assurer que le terrain concerné peut être viabilisé. Pour cela, adressez une demande de certificat d’urbanisme auprès des autorités municipales de la région où est situé le terrain. Ce document vous permettra d’une part de savoir si votre terrain peut être viabilisé ou pas. D’autre part, si l’opération est possible, le certificat vous informera sur les modalités de rattachement aux divers réseaux publics. Par ailleurs, plus votre terrain sera éloigné des équipements des réseaux publics, plus les frais de raccordement seront élevés. De même, selon la commune certaines taxes sont ajoutées aux frais de viabilisation.

travaux de viabilisation

Le prix d’un terrain constructible non viabilisé est fonction d’un certain nombre d’éléments. Ce sont la valeur du terrain et les frais inhérents à sa viabilisation.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter