Vendre en viager : après la crise sanitaire, même les descendants y trouvent des avantages

Dans le monde de l’immobilier, les clichés ont la vie dure. La vente en viager est souvent perçue comme une dépossession de leur héritage pour les descendants. Une vision qui peut être tout à fait pertinente dans certains cas. Cependant, la récente crise sanitaire liée au coronavirus a révélé les limites du modèle de gestion s’appuyant sur les EHPAD. Le viager apparaît alors comme une bonne solution.

Financer une dépendance grâce au viager

Lors de la crise du coronavirus et du confinement obligatoire, les EHPAD ont montré de nombreux dysfonctionnements inquiétants. Le nombre de résidents décédés a rapidement grimpé et la distance avec les familles était difficile à supporter. Résultat, ce modèle de gestion de la dépendance a révélé certaines limites qui profitent à l’émergence d’autres solutions.

A lire également : Pourquoi passer par un professionnel pour acheter son logement ?

Ainsi, vendre en viager apparaît désormais comme une solution viable pour gérer la dépendance d’un parent sans que les descendants ne s’endettent. L’argent reçu lors de la vente permet d’adapter le logement au vieillissement de l’occupant. La rente mensuelle venant s’additionner à la retraite offre alors l’opportunité de se payer des soins à domicile sans se ruiner.

Le viager permet de vieillir à domicile

Au-delà des questions que le Covid-19 a soulevées au sujet de la pertinence des EHPAD dans notre organisation sociale, la vente en viager permet également de vieillir à domicile. L’écrasante majorité des personnes âgées souhaitent vieillir à domicile. Elles perçoivent leur entrée en maison de retraite comme une étape irrévocable et effrayante.

A lire en complément : Les astuces pour bien choisir ses cartons de déménagement

Les descendants aussi sont très nombreux à ne pas vouloir envoyer leurs parents en EHPAD. Ce genre d’établissements étant très cher, ils sont souvent loin des grands centres urbains. Beaucoup d’enfants ont alors l’impression d’abandonner leurs parents pour ne pas avoir à s’en occuper. La vente en viager permet alors de trouver un compromis et de maintenir un lien plus simple.

De grands avantages fiscaux dans la vente en viager

Tous les points que nous venons d’aborder sont vrais. Ils ont également beaucoup changé depuis la crise sanitaire que le pays vient de traverser. Néanmoins, ils ne changent pas définitivement l’inconvénient que certains descendants trouvent dans une vente en viager. Effectivement, quels que soient les avantages, ils seront toujours dépossédés d’un bien immobilier dont ils auraient normalement hérité.

D’un autre côté, une vente en viager est intéressante fiscalement. La somme perçue correspondant au bouquet peut tout à fait faire l’objet d’une donation. Une donation qui ne sera pas taxée, contrairement à un héritage. Ensuite, la rente permet également de bénéficier d’avantages fiscaux importants. Des avantages fiscaux dont les sommes peuvent tout à fait venir augmenter l’héritage des descendants, même s’il ne prend plus la forme d’un bien immobilier.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter