Plancher chauffant : le bon plan pour réduire ses factures énergétiques

Bien que le plancher chauffant n’ait pas connu un grand engouement lors de son arrivée en France dans les années 60, il est pourtant aujourd’hui l’un des systèmes de chauffage les plus performants et les plus économiques, idéal pour des maisons neuves. Voici un bref tour d’horizon.

Comment fonctionne un plancher chauffant ?

Discret, le plancher chauffant est un système de chauffage incrusté au sol. Il existe deux systèmes différents :

Lire également : Pourquoi passer par une agence pour vendre

  • plancher chauffant hydraulique : l’installation consiste en un réseau de tuyaux qui propage de l’eau chauffée sur toute la surface du sol. Le circuit hydraulique est ensuite recouvert d’un isolant, puis d’une chape de béton. Enfin, il est raccordé au système de chauffe-eau du logement.
  • plancher chauffant électrique : ce dispositif est, cette fois, composé de résistances qui sont elles aussi recouvertes d’un isolant, d’une chape de recouvrement ainsi que du revêtement de sol. L’installation est alors reliée au réseau électrique de l’habitation.

Et aucun risque concernant la santé des usagers : des normes encadrent l’installation des planchers chauffants ainsi que leur fonctionnement. Aussi, la température des fluides véhiculés par les tuyaux n’excède pas 50°C et la température de surface ne dépasse pas 28°C. De plus, une sécurité stoppe l’envoi de chaleur si le générateur de chaleur dépasse 65°C.

Concernant leur compatibilité avec les différents types de revêtements, beaucoup de sols sont possibles tels que le parquet ou encore le carrelage. Cependant, demandez conseil au professionnel qui vous l’installera et lisez les recommandations des fabricants.

A découvrir également : Comment choisir un programme en monument historique ?

Voici les grands avantages du plancher chauffant :

  • compatible avec tous types de générateurs de chaleur, toutefois l’association est plus performante avec des pompes à chaleur ou encore des chaudières à condensation ;
  • un confort très appréciable, la température étant la même dans toutes les pièces et diffusée de manière douce et uniforme (mieux encore avec une bonne isolation) ;
  • des pièces moins encombrées, car plus besoin de radiateurs ;
  • des économies sur la facture d’électricité.

Le plancher chauffant : des économies d’énergie à la clé

Il est vrai que le plancher chauffant nécessite un investissement de départ non négligeable, car les systèmes sont particulièrement coûteux. Cependant, il s’agit d’équipements plus performants que d’autres moyens de chauffage habituels.

Un plancher chauffant à basse température

plancher chauffant ordinateur

En effet, ce chauffage au sol fonctionne selon un système en escargot qui permet de répandre la chaleur de manière homogène au sein de la pièce. Il n’y a donc pas besoin d’émettre une chaleur très élevée pour la chauffer, ce qui est notamment le cas avec un chauffage classique qui émet une forte chaleur depuis un seul endroit, chaleur qui va d’ailleurs se répandre de manière inégale.

Pour être plus précis, l’eau circulant dans le circuit est à une température plutôt modérée, étant donné qu’elle est chauffée en moyenne à 40°C et à pas plus de 50°C. Ainsi, elle requiert moins d’énergie, contrairement à d’autres systèmes de chauffage. Vous avez alors besoin d’une plus faible consommation d’énergie.

D’ailleurs, généralement, un plancher chauffant n’a besoin de chauffer qu’entre 18°C et 19°C et non à 21°C pour des radiateurs à eau chaude, car la température est homogène et donc la sensation de confort est identique. Or, sachez qu’une diminution d‘un degré équivaut déjà à environ 7 % d’économies sur votre facture de chauffage. C’est donc également en réalisant les bons réglages du plancher chauffant que vous pouvez réduire votre facture d’énergie.

L’entretien du plancher chauffant est économique

Concernant l’entretien, les planchers chauffants électriques nécessitent très peu d’interventions même s’il faut tout de même penser à vérifier, avant chaque saison de chauffe, le bon fonctionnement de l’installation (thermostat, état du tableau électrique, etc.). Évitez cependant les tapis trop épais pour empêcher d’échauffer la dalle et générer des surtensions.

Quant au plancher chauffant à eau, il nécessite un entretien beaucoup moins fréquent qu’un système de chauffage classique, soit un désembouage par un technicien tous les cinq à sept ans ou dès l’apparition de zones froides, gargouillis ou eau trouble lors de la purge annuelle. Toutefois, ce chauffage central à eau chaude ne dispense pas d’un entretien annuel de la chaudière ni même de la chaudière basse-température, ainsi que de la pompe à chaleur.

Ainsi, à long terme, le plancher chauffant vous permet de diminuer vos dépenses en chauffage et d’amortir l’investissement de l’installation. Vous avez aussi la possibilité de profiter de primes énergie pour la réalisation de ces travaux.

Show Buttons
Hide Buttons