Peut-on reporter les mensualités d’un prêt immobilier ?

Pour financer une opération immobilière, il est souvent nécessaire de demander un emprunt. Ce prêt une fois accordé par l’organisme financier est un engagement sur le long terme, et il faut payer des mensualités pendant de nombreuses années. Malheureusement, un imprévu peut survenir et on peut se retrouver face à des difficultés financières avant la fin du remboursement du crédit. Ainsi, lorsqu’on se retrouve dans une telle situation, on se demande souvent s’il est possible de reporter les mensualités de ce prêt.

A découvrir également : Comment obtenir son prêt personnel ?

Certains prêts immobiliers offrent la possibilité d’un report

Il est tout à fait possible de reporter les mensualités d’un prêt immobilier, si l’organisme financier ou la banque qui accorde le prêt l’autorise. En effet, la plupart des banques ont conscience que les difficultés financières sont des situations imprévues qui rendent difficile le paiement des dettes. Ces banques, dont la Société Générale, le Crédit Agricole, le CIC, la caisse d’épargne, etc., offrent donc aux emprunteurs la possibilité de reporter le paiement de leurs mensualités sur une période donnée, comme l’indique Loge Toi. Mais tous les prêts immobiliers ne sont pas concernés, et ce type de procédure est soumis à conditions. Ainsi, si toutes les conditions sont respectées, on peut reporter les mensualités d’un prêt immobilier.

Les conditions de report des mensualités d’un prêt immobilier

Les aides au logement n’offrent pas la possibilité d’un report de prêt immobilier. Dans le cas où il s’agit d’un prêt à l’accession sociale, d’un prêt conventionné, d’un prêt à taux zéro, etc., on ne peut en aucun cas reporter le paiement des mensualités. De même, les mensualités des prêts immobiliers à taux variables ne peuvent pas être reportées. Il faut donc que le prêt soit à taux fixe, et ne constitue pas une aide au logement pour qu’on puisse demander son report. En fonction de la banque, le report peut être fait sur une ou plusieurs (jusqu’à 12) échéances. On ne peut également faire un report de mensualités, qu’après quelques paiements d’échéances. On ne peut donc pas demander un report, alors que la phase de paiement du crédit n’a pas encore été enclenchée. Le report d’un prêt immobilier peut être partiel ou complet, et son fonctionnement dépend du type de report demandé.

A lire aussi : Prêt immobilier : le courtage pour y voir plus clair

Report des mensualités d’un prêt immobilier : comment ça marche ?

Pour reporter les mensualités d’un prêt immobilier, il faut s’assurer qu’on remplit toutes les conditions, puis prendre contact avec son banquier ou son conseiller afin de lui faire part de la situation. Celui-ci voit avec l’emprunteur, la durée pendant laquelle il peut reporter les mensualités, et lui demande s’il veut un report partiel ou complet. Le report partiel permet de reporter le paiement du capital, mais pas des intérêts ni de l’assurance. Un report complet par contre permet d’arrêter le paiement du capital et des intérêts, parfois même, de l’assurance. Toutefois, la durée de paiement du prêt est rallongée, et le montant du paiement augmente. Le banquier pourra vous aider à connaitre les détails de ces hausses, mais il est important de ne demander ce report qu’en cas, d’absolue nécessité.

Les conséquences d’un report de mensualités sur le coût total du prêt immobilier

Il faut savoir que le report des mensualités ne signifie pas une annulation de la dette. Les intérêts continuent d’être appliqués sur le capital restant à rembourser et augmentent donc en conséquence. Le coût total du prêt immobilier peut ainsi s’alourdir avec un allongement de la durée nécessaire pour payer intégralement le montant emprunté.

Les modalités de paiement antérieures ne sont plus valables pendant cette période : les échéances qui n’ont pas été payées devront être repoussées jusqu’à la fin du prêt. Cela peut entraîner une confusion dans l’esprit des emprunteurs quant aux prochains paiements des mensualités de leur crédit immobilier.

Il faut souligner que si vous êtes actuellement couvert par votre assurance-crédit, reporter vos mensualités pourrait entraîner une suspension ou même une résiliation pure et simple de ce contrat. Cela peut représenter un risque supplémentaire étant donné qu’en cas d’accident ou d’un décès inattendu, aucun fonds ne sera versé à vos héritiers en compensation.

Les alternatives au report de mensualités pour faire face aux difficultés financières

Si vous êtes en difficulté financière, le report des mensualités de votre prêt immobilier est une solution qui n’est pas sans conséquence. Avant d’envisager cette option, vous devez renégocier votre taux d’intérêt ou la durée du prêt avec votre créancier. Cela peut réduire considérablement vos paiements mensuels et alléger ainsi votre situation financière.

Une autre possibilité est l’allocation temporaire d’activité partielle, qui permet à un employeur de suspendre temporairement l’emploi de ses travailleurs. Cette mesure offre une compensation financière aux employés concernés pour leur perte salariale due à la mise en place du chômage partiel par leur entreprise.

Vous pouvez aussi envisager une demande auprès des organismes publics tels que le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) ou encore la Commission départementale de surendettement afin qu’ils vous fournissent une assistance dans ces circonstances difficiles.

Si toutes ces options échouent, il reste possible de vendre son bien immobilier plutôt que risquer des retards sur les remboursements et ainsi éviter toute augmentation significative du montant total emprunté au fil du temps.