Mortier de réparation fibré : 7 applications et conseils

Le mortier fibré s’avère incontournable dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation. Il est généralement utilisé pour protéger l’armature des ouvrages et réparer les bétons. Ce type de mortier présente une excellente adhérence sur un support en béton. Sa texture fine et sa porosité extrêmement fermée lui confèrent une très forte résistance. Gros plan sur le mortier fibré et sur ses différents usages.

La réparation de béton dégradé grâce au mortier fibré

Le mortier dit fibré se compose de sables siliceux, de fibres synthétiques, d’adjuvants et de ciments de classe CEM I. Sachez notamment que les fibres utilisées pour ce type de mortier mesurent à peu près 6 millimètres de long et 2 millimètres de diamètre. Pour le côté pratique et rapide, vous pouvez très bien opter pour un mortier prêt-à-poser. Autrement, vous pouvez rajouter vous-même les fibres visant à renforcer la résistance du mortier. Dans le cadre de vos travaux de construction et de rénovation, vous devez savoir que le prix d’un mortier de réparation fibré dépend de plusieurs critères tels que sa résistance ainsi que la qualité de ses composants. La réparation des bétons dégradés s’opère en plusieurs étapes dont la première consiste à éliminer les parties les plus fragiles à l’aide d’un maillet. Repérez également les zones creuses en veillant à ce que les arêtes restent franches. Vous éviterez ainsi que le pourtour de la réparation ne se fissure.

A lire en complément : Que faire en cas de problème de plomberie ?

La seconde étape consiste à dégager puis à nettoyer les armatures oxydées avec une brosse métallique. Enlevez minutieusement la poussière pour que le mortier de réparation puisse y adhérer. L’étape finale consiste à appliquer le mortier en commençant par humidifier les parties à réparer. L’application proprement dite du mortier se fera petit à petit en serrant fortement le pourtour de la zone à traiter. Une fois le mortier sec et dur, attaquez la finition en utilisant une taloche éponge ou en polystyrène.

mortier de réparation fibré

A voir aussi : Pourquoi faire appel à un cuisiniste ?

La réparation de sols industriels en béton à l’aide du mortier fibré

Le mortier de réparation fibré est tout à fait indiqué pour reboucher un trou dans un mur. Commencez par nettoyer la zone à traiter en éliminant les résidus de particules autour et dans le trou. Pour ce faire, utilisez un aspirateur ou une brosse. Préparez ensuite votre mortier. Une fois que celui-ci est prêt, comblez progressivement le trou à l’aide d’une truelle. Laissez reposer avant d’appliquer l’enduit sur la surface traitée puis lissez le tout avec une taloche ou une spatule. Il ne vous reste plus qu’à poncer pour que le support redevienne lisse.

Le traitement de fissures superficielles grâce au mortier de réparation fibré

Des supports vétustes ou les mouvements naturels de l’édifice engendrent des fissures superficielles. Souvent jugées inesthétiques, ces fissures se comblent facilement avec du mortier de réparation fibré. Avant de démarrer les travaux, il convient de détecter la cause des phénomènes. Observez la surface à traiter, vérifiez en dessous des tableaux et des rideaux. Vérifiez également la présence de fissures derrière les meubles et les placards. Tant qu’il s’agit de fissures superficielles, le problème n’est pas grave. Il vous suffira de les combler avec du mortier de réparation fibré. En revanche, les fissures structurelles nécessitent l’expertise de professionnels du bâtiment.

L’assemblage des canalisations en béton avec le mortier fibré

Le mortier fibré se révèle aussi indispensable pour assembler les canalisations en béton. Le mortier sera alors appliqué en vue de raccorder les différents éléments de la canalisation. Ce type de travaux requiert évidemment un certain niveau d’expertise, d’où la nécessité de faire appel à un professionnel.

Le mortier de réparation fibré traite les défauts superficiels

Les défauts superficiels se déclinent sous la forme de nids de gravier, de fers apparents ou encore de reprises de bétonnage. Quel que soit le problème, la première étape consiste à nettoyer la zone à traiter. S’en suit l’application du mortier qu’on laisse sécher. Enfin, vous peaufinerez la finition avec une couche d’enduit qui sera lissée.

travaux mortier fibré

La réparation d’épaufrures sur les canalisations en béton grâce au mortier fibré

Les épaufrures sur les canalisations en béton surviennent au moment où vous vous y attendez le moins. Une épaufrure résulte d’un choc accidentel sur une arête du béton durci. Ce type de problème doit être traité au plus vite pour éviter que les épaufrures n’éclatent ou se décollent. Un remplacement d’une partie de la canalisation s’impose si les dégâts sont jugés graves. Il suffit sinon d’appliquer du mortier de réparation fibré pour combler les failles. Une inspection visuelle des réseaux d’assainissement doit alors être réalisée régulièrement pour éviter de gros dégâts en cas de problèmes de plomberie.

Le béton fibré peut-il remplacer le béton armé ?

Pour aller plus loin, intéressons-nous au béton fibré car c’est effectivement une excellente alternative au béton armé. Ce matériau renforcé par les fibres permet en effet de réaliser des dalles sur terre-pleins et des fondations superficielles. Le béton fibré est aussi utilisé pour les dallages industriels. Comparée au béton armé, sa mise en œuvre se révèle moins fastidieuse. En raison de ses propriétés et grâce aux fibres qui le composent, le béton fibré se révèle plus robuste et plus homogène. Les risques de microfissures en surface sont moindres en comparaison avec le béton armé.

Les particularités du béton fibré sont similaires à celles du mortier fibré. Ce matériau est particulièrement sollicité pour les travaux de gros œuvre. Et pour cause, il présente une très grande résistance à la flexion et les fibres renforcent la ductilité du béton. Ce dernier résiste à l’usure naturelle, ce qui limite les fissurations du matériau. Il faut savoir que les fibres rendent les ouvrages plus robustes et plus résistants malgré les contraintes très élevées. La famille des fibres comprend les fibres métalliques (acier, inox, fonte), les fibres organiques (acrylique, carbone, aramide) ainsi que les fibres minérales (basalte, verre).

Si les fibres métalliques résistent à la flexion et à la traction, les versions organiques réduisent les risques de fissures. Elles sont plus souples, mais peu résistantes aux températures trop élevées. Quant aux fibres minérales, elles résistent à une chaleur jusqu’à 800°C. De plus, elles contribuent à une bonne isolation thermique. Les fibres minérales peuvent également être utilisées pour constituer de fines parois de séparation.

Show Buttons
Hide Buttons