Pourquoi faire construire sa maison bioclimatique ?

Les maisons bioclimatiques ont l’air bizarres lorsqu'on les observe la première fois. En effet, elles semblent être un mélange de bâtiments timides ayant peur de sortir du sol et de maison enterrées. Mais au-delà de l’aspect visuel singulier, une maison bioclimatique est une bonne affaire pour le climat et pour le portefeuille.

La maison bioclimatique peut être faite soi-même 

L’envie d’une maison bioclimatique enterrée ne vous quitte plus ? Alors, soyez rassuré : vous pouvez la construire tout seul. En effet, la technique est simple et peut être rapidement comprise. Pas besoin de solliciter des ouvriers qualifiés et de vous ruiner pour avoir une maison bioclimatique. La simplicité de la construction tient à quelques éléments : d’abord, l’absence de mur en parpaings. Ensuite, l’absence de charpente. Enfin, l’absence de tuiles et d’ardoises. La seule technique indispensable à maîtriser pour construire une maison bioclimatique est celle dite du “voile de béton”. Une autre force de la maison bioclimatique est qu’elle utilise le relief déjà présent.C’est pour cette raison qu’elle est enterrée.

A lire aussi : Comment aménager votre salle de bains ?

Maison bioclimatique fait épargner de l’argent

Pour qu’un constructeur de maison bioclimatique à Nice réalise votre maison, il faut simplement du fer, du ciment, du sable et souvent de la terre. Effet direct de l’utilisation du relief : ce type de maison peut être réalisée sur tous types de terrain, y compris les plus accidentés. En effet, une maison bioclimatique ne s’oppose pas au terrain, elle en épouse les courbes. Adieu les grands travaux de terrassement préliminaires à toute construction “ordinaire”. Une maison bioclimatique est un trou percé dans la terre et recouvert de la terre préalablement extraite.

La maison bioclimatique résiste aux intempéries 

Un tel bâtiment résiste aux tremblements de terre et aux cyclones. Cette résistance provient de sa parfaite intégration, voire de sa dissimulation dans le relief naturel. A ce titre, une maison bioclimatique est aussi un excellent investissement, car il résistera beaucoup mieux à l’usure du temps qu’une construction classique. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est possible de la financer grâce à un crédit. Lorsque l’on ajoute le fait qu’elle consomme moins d’énergie pour être chauffée, ce type de construction est encore plus séduisante. Autre détail intéressant : les enfants l'adorent, car elle rappelle les univers de leurs dessins animés préférés. Enfin, une maison bioclimatique est très lumineuse grâce à des baies vitrées judicieusement placées.

A voir aussi : L’immobilier à Nantes : état des lieux

Les avantages écologiques de la maison bioclimatique

En plus de ses nombreux avantages économiques, la maison bioclimatique présente aussi des atouts écologiques majeurs. Effectivement, ce type de construction respecte l’environnement et favorise une empreinte carbone réduite.

La maison bioclimatique tire profit des ressources naturelles disponibles sur place. Grâce à son orientation optimale et à l’utilisation intelligente du soleil, elle bénéficie d’un apport énergétique gratuit pour le chauffage en hiver et la climatisation en été. Elle utilise les courants d’air naturels pour assurer une ventilation efficace sans recourir à des systèmes mécaniques gourmands en énergie.

Cette habitation se distingue par sa capacité à maximiser l’utilisation des matériaux locaux et durables. Les matériaux utilisés sont écologiquement responsables et non toxiques pour les occupants ainsi que pour l’environnement. Le bois provenant de forêts gérées durablement est souvent privilégié dans la construction d’une maison bioclimatique grâce à ses propriétés isolantes exceptionnelles.

Ces maisons sont conçues avec une isolation thermique renforcée afin de minimiser les perturbations thermiques entre l’intérieur et l’extérieur. Cela permet notamment de réduire considérablement la consommation d’énergie nécessaire au chauffage ou au refroidissement du bâtiment.

L’autre avantage environnemental indéniable est le faible impact sur le cycle hydrologique local : récupération des eaux pluviales, utilisation de systèmes d’irrigation économes en eau et traitement des eaux usées. La maison bioclimatique est une véritable innovation qui s’intègre harmonieusement dans son environnement tout en préservant les ressources naturelles.

Construire une maison bioclimatique offre non seulement un confort optimal pour ses occupants, mais aussi un impact positif sur l’environnement. En choisissant ce type de construction, on contribue à la lutte contre le réchauffement climatique et on participe activement à la préservation des écosystèmes locaux.

Les matériaux de construction utilisés dans la maison bioclimatique

Dans la conception d’une maison bioclimatique, le choix des matériaux de construction revêt une importance capitale. Effectivement, ils doivent être adaptés aux principaux objectifs écologiques de ce type d’habitation.

L’un des matériaux privilégiés dans la construction d’une maison bioclimatique est le bois. Ce matériau naturel et renouvelable présente de nombreux avantages. Il offre une excellente isolation thermique, régule l’humidité intérieure et dégage peu de substances toxiques. Sa mise en œuvre nécessite moins d’énergie que les matériaux traditionnels tels que le béton ou l’acier.

Parmi les autres matériaux utilisés, on retrouve aussi les isolants écologiques comme la fibre de bois, la cellulose ou encore le liège. Ces isolants respectueux de l’environnement offrent aussi une excellente performance thermique tout en étant sains pour les occupants.

Les enduits à la chaux sont largement plébiscités dans les maisons bioclimatiques en raison de leur faible impact environnemental. En plus d’être respirants et hygroscopiques, ces enduits contribuent à améliorer la qualité de l’air intérieur grâce à leurs propriétés assainissantes.

En ce qui concerne les menuiseries extérieures, il est recommandé d’utiliser du bois issu de forêts gérées durablement ou des matériaux composites avec un fort pouvoir isolant. Ces menuiseries permettent de limiter les déperditions énergétiques et d’optimiser l’apport solaire.

Le choix des revêtements de sol est aussi un élément clé dans la construction d’une maison bioclimatique. Les matériaux naturels comme le bambou, le linoléum ou encore le liège sont privilégiés en raison de leur faible impact environnemental et de leurs propriétés isolantes.

La sélection minutieuse des matériaux utilisés dans la construction d’une maison bioclimatique garantit non seulement une meilleure performance énergétique, mais aussi une réduction significative de son empreinte environnementale. En optant pour des matériaux écologiques et durables, on contribue à préserver les ressources naturelles tout en créant un habitat sain et confortable pour ses occupants.