Les normes et standards énergétiques d’un logement neuf

L’immobilier neuf doit toujours répondre à des exigences bien précises. Il est donc nécessaire de prendre le temps de bien se renseigner au préalable. Ainsi seulement, il sera possible de bien limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les normes et standards concernent surtout la performance énergétique, les normes phoniques, le respect des règles de construction, ainsi que les certifications environnementales (entre autres paramètres).

La performance énergétique : ce qu’il faut savoir

La performance énergétique revêt d’une importance capitale dans le cadre de l’immobilier neuf. Le principe est simple : l’individu devra toujours veiller à bien limiter la consommation d’énergie de son bâtiment et faire ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, le respect de la réglementation thermique RT 2012 devient une obligation. Vous pouvez même contacter SAVEnergie pour qu’il s’en occupe.

Lire également : Comment estimer votre bien immobilier ?

La RT 2012 s’applique toujours aux logements neufs et implique en même temps une limite de consommation de 50 kWhEP par an et par mètre carré. La RT 2012 a généralisé le standard BBC qui s’applique à l’ensemble des nouvelles constructions résidentielles depuis le 1er janvier 2013. Quand on sait que le bâtiment constitue le secteur le plus consommateur d’énergie en France et en même temps l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, il conviendra de bien s’attarder sur la performance énergétique. C’est véritablement l’un des principaux leviers de la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

A voir aussi : Salon National de L’Immobilier à Paris : le rendez-vous des passionnés

Les autres normes et standards énergétiques pour l’immobilier neuf

La construction d’un nouveau logement n’est jamais facile. Il faudra toujours prendre le temps de respecter l’ensemble des exigences imposées aux propriétaires. En plus de la performance énergétique, l’individu est aussi tenu de respecter les normes phoniques. Il existe une réglementation acoustique qui se charge de fixer des limites de niveaux sonores. Son objectif est de bien limiter les nuisances sonores quotidiennes pouvant porter atteinte à la santé des habitants.

Sachez également que tous les acteurs de la construction du bâtiment sont responsables de la qualité de celle-ci, depuis le maître d’ouvrage jusqu’à l’industriel, en passant par le maître d’œuvre, l’entrepreneur, le contrôleur technique, ou encore l’assureur. Chacun des différents intervenants pour la construction du logement devra veiller à bien exécuter son travail. Différents dispositifs de vérification de la bonne application des règles de construction seront toujours à prévoir. D’ailleurs, il existe des CRC (Contrôle du respect des règles de construction) qui sont généralement réalisés par des agents de l’État, ou même des collectivités publiques assermentées et commissionnées.

Les avantages fiscaux liés aux normes énergétiques pour les logements neufs

Investir dans un logement neuf répondant aux normes énergétiques peut s’avérer très profitable pour les propriétaires. Effectivement, ces derniers bénéficient d’aides fiscales non négligeables. Parmi elles, on retrouve le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), qui permet de déduire une partie des dépenses liées à la rénovation énergétique du logement sur l’impôt sur le revenu.

Les investisseurs peuvent aussi prétendre à une défiscalisation grâce au dispositif Pinel. Ce dernier consiste en une réduction d’impôts accordée aux personnes acquérant un logement neuf ou en état futur d’achèvement et destiné à la location pour une durée minimale de 6 ans. Le montant de cette réduction varie selon la durée de mise en location du bien immobilier : il est ainsi possible d’obtenir jusqu’à 21 % du prix total du bien acheté.

Il faut mentionner que les propriétaires peuvent bénéficier d’une exonération temporaire de taxe foncière si leur bâtiment respecte certains critères environnementaux tels que les certifications HQE (Haute Qualité Environnementale) ou BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Methodology).

Les avantages fiscaux liés aux normes énergétiques sont nombreux et constituent un véritable incitatif pour investir dans un logement neuf respectant ces standards. Cela permet aussi de préserver l’environnement tout en réalisant des économies d’énergie significatives sur le long terme. Le choix d’un tel investissement s’avère ainsi être une décision judicieuse et responsable, tant pour les propriétaires que pour la planète.

Comment évaluer la consommation énergétique de son logement neuf grâce aux étiquettes énergie

Pensez à bien savoir que l’étiquette énergie permet d’évaluer la consommation énergétique d’un logement neuf et ainsi de pouvoir comparer différentes habitations entre elles. Elle indique les performances en matière d’économies d’énergie du bâtiment, sa qualité environnementale et le niveau des gaz à effet de serre qu’il produit.

De manière générale, il existe sept classes allant de A (très performant) à G (peu performant). Les maisons passives ou à énergie positive peuvent même atteindre la classe A. Pour obtenir une bonne étiquette énergie, différents éléments sont pris en compte : l’isolation thermique du bâti, les équipements utilisés pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, ainsi que la ventilation mécanique contrôlée.

L’étiquette peut être incluse dans l’annonce immobilière ou fournie par le promoteur immobilier. Cela permet aux acheteurs potentiels de savoir si leur future propriété respecte les normes énergétiques en vigueur. Ils peuvent aussi effectuer une demande auprès du vendeur pour obtenir un diagnostic complet qui prendra en compte tous les aspects liés au confort thermique, tels que l’étanchéité à l’air ou encore la qualité des vitrages.

En somme, bien connaître son étiquette énergie est essentiel lorsqu’on souhaite acheter un logement neuf dans le but de réaliser des économies sur ses factures tout en préservant notre planète. Les investisseurs doivent donc prendre ce critère sérieusement en considération pour avoir une idée concrète de la qualité environnementale et énergétique du bien qu’ils souhaitent acquérir.