La fin des passoires énergétiques prévue pour 2023 ?

Suite aux engagements pris lors de la Convention Citoyenne pour le Climat, un décret a été publié interdisant la location de certaines passoires thermiques. Il s’appliquera dès le 1er janvier 2023. À compter de cette date, les logements de types F et G ne seront plus considérés comme décents et ne seront donc plus mis en location. Qui est concerné ? Quelle est la marche à suivre suite à cette décision ?

Fin des passoires énergétiques : qui est concerné ?

Le secteur du bâtiment est considéré comme l’un des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre. Il représente à lui seul environ 40 % des émissions de CO2 des pays développés. Cette décision s’inscrit donc dans la même dynamique que les nombreuses mesures de protection de la planète qui ont commencé à être prises depuis plusieurs années. L’objectif principal est donc de réduire l’impact du secteur du bâtiment dans le réchauffement climatique. Conséquence directe, plusieurs propriétaires se trouvent dans l’obligation de faire des travaux de rénovation sur leurs logements. Au préalable, ils devront faire appel à des entreprises expertes en audit énergétique à l’instar de Thermiconseil afin de garantir une réelle efficacité de la rénovation énergétique du bâtiment.

A lire aussi : Quels sont les avantages de vendre avec une agence

Le décret en question s’applique à tous les propriétaires et copropriétaires de logements mis en location, mais également aux locataires des logements. D’ailleurs, dès le 1er juillet 2021, le DPE (Diagnostic de Performance énergétique) sera opposable. Cela veut tout simplement dire qu’un locataire pourra aller contre son propriétaire en cas de manquement ou d’erreur pour obtenir réparation.

Toutefois, si vous êtes propriétaire d’un logement de type F ou G, n’attendez pas la dernière minute pour entamer vos travaux pour ne pas vous laisser surprendre par le temps. C’est avéré, des sanctions seront appliquées à tous ceux qui ne seront pas dans les normes à partir de 2023.

Lire également : Pourquoi faire le choix d’une maison écologique ?

Rénovation énergétique : quelles sont les étapes essentielles ?

Si vous vous retrouvez dans l’obligation de faire des rénovations pour améliorer votre classement énergétique, il vous faudra suivre une méthodologie précise et efficace. Ces travaux ont pour but de réduire la consommation d’énergie en limitant les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur.

rénovation énergétique conseils

Une première étape sera d’analyser la consommation énergétique pour déterminer les sources de déperdition de l’énergie grâce à un audit énergétique. S’ensuivront alors des travaux d’isolation des murs, de la toiture, des planchers, des ouvertures et tout autre endroit responsable de la perte d’énergie. Cette isolation peut se faire par la mise en place de nouveaux revêtements, à travers la pose d’enduit spécial ou avec l’installation d’un double vitrage.

Un autre élément tout aussi important à prendre en compte est le système de chauffage. Cette partie des travaux consistera à remplacer les vieilles chaudières par un système de chauffage plus performant et moins énergivore. De plus, d’autres travaux comme la pose de thermostat et des travaux de calorifugeage sont aussi envisageables.

Heureusement, face à l’envergure des travaux, des aides sont disponibles afin de soulager les propriétaires en difficulté. Parmi ces aides, vous avez le choix entre la prime Énergie ou le programme Habiter Mieux de l’Anah par exemple. Vous aurez donc droit à des couvertures de dépenses, des crédits et des primes dont le montant peut aller jusqu’à 50 000 €.

Show Buttons
Hide Buttons