Comment travaille le courtier immobilier par rapport aux banques ?

Le courtier immobilier est un intermédiaire entre la banque et les personnes à la recherche d’un crédit immobilier. Le courtier travaille en partenariat avec plusieurs institutions financières et vous aide à obtenir les meilleures conditions du prêt immobilier. Il est rémunéré sur commission seulement en cas d’octroi du prêt. Son rôle auprès des banques consiste à recueillir les informations et justificatifs auprès des clients afin de monter un dossier de financement à fournir à la banque. Il dispose aussi d’un réseau de banques auprès desquelles il négocie le meilleur crédit pour son client. Son intervention permet aux banques d’avoir les informations précises sur l’emprunteur qui bénéficie en retour d’une prestation de qualité.

Le courtier immobilier : l’intermédiaire entre la banque et l’acheteur

Le courtier immobilier est un intermédiaire entre les banques et les acquéreurs de biens immobiliers. Il est mandaté par les futurs acheteurs pour trouver les meilleures conditions de prêt. Il démarche les différentes agences pour vous aider à trouver les meilleurs financements pour votre prêt immobilier.

A lire également : Comment réduire ses frais d’agence lors d’un projet immobilier ?

Plus il est expérimenté, plus il a des facilités pour vous obtenir plus d’avantages auprès des banques. En retour, vous bénéficiez de ses relations privilégiées avec ces institutions. C’est pourquoi, pour votre prochain emprunt immobilier, nous vous recommandons de solliciter un courtier immobilier à Nancy qui a de nombreuses années d’expérience. Il vous aidera à accéder à un taux préférentiel que vous n’obtiendrez jamais en allant voir directement votre banquier.

Son expérience lui permet aussi d’identifier les difficultés que vous pourrez rencontrer en amont. L’objectif ici est de vous aider à anticiper sur vos prises de décisions. Pour cela, il va prospecter les différentes banques afin de trouver le meilleur taux qui correspond à votre profil emprunteur.

A lire en complément : Taux immobiliers : les banques veulent relancer la demande

Il négociera pour vous le taux d’intérêt et l’assurance la plus avantageuse possible ainsi que des pénalités de remboursement extrêmement réduites. Vous bénéficiez également de son expertise tout au long de la demande de prêt jusqu’à la signature chez le notaire.

courtier immobilier

Le courtier aide à négocier un prix équitable

Le but du courtier est de vous trouver les meilleures conditions de prêt. Pour ce faire, il va mettre toute son expérience à profit pour vous négocier un prix raisonnable et le faire approuver par la banque.

Par son expérience, le courtier connaît le marché et il est en mesure d’établir la vraie valeur marchande d’une propriété. Il pourra ainsi agir et négocier avec l’agence immobilière afin de vous faire payer le prix équitable qu’il soumettra aussi à la banque pour approbation.

Pour ce faire, le courtier tiendra compte de votre budget ou de votre capacité de financement dudit bien avant d’engager les négociations. Plusieurs critères permettent de calculer cette capacité : votre situation professionnelle, votre apport personnel, la durée de remboursement, etc.

Même si une simulation en ligne vous permet de déterminer ce montant, nous vous recommandons de faire appel à un courtier immobilier. Ce dernier tiendra compte aussi de plusieurs autres indicateurs pour entamer la négociation : le prix au m2, surface habitable, Loi Carrez, ancienneté, état du bien, son emplacement et ses caractéristiques. Le but du courtier est de s’assurer que vous obteniez le meilleur prix qui sera aussi accepté par la banque.

Les documents légaux en ordre et classés correctement

Pour que votre demande de financement ait des chances d’aboutir, vous devez fournir un certain nombre de documents. Ce sont des pièces justificatives qui permettent à la banque de s’assurer de votre fiabilité et de crédibilité. Le courtier a pour rôle de s’assurer que votre dossier est complet et qu’il comporte tous les documents demandés par la banque.

En outre, les documents doivent être classés correctement dans le dossier selon un ordre établi par la banque. Les pièces demandées généralement par la banque sont :

  • 3 derniers bulletins de paie,
  • pièce d’identité,
  • justificatif de domicile,
  • 2 derniers avis d’imposition,
  • compromis de vente.

Votre relevé bancaire est aussi requis dans le dossier. Vous devez fournir vos trois derniers relevés bancaires. Ce document permet à la banque de vérifier la situation de vos finances et de dresser votre profil emprunteur.

Une fois que vous avez fourni tous les documents, le courtier s’assure qu’ils sont classés dans l’ordre comme demandé par les banques.

financement projet immobilier

Le courtier reçoit une commission lorsque la vente est conclue

Le courtier immobilier perçoit ses commissions seulement à la fin de l’opération, lorsque la vente est conclue. La signature du compromis de vente est le signe que la vente est parfaite. Ce document est un engagement réciproque dans lequel vous et le vendeur êtes d’accord sur toutes les conditions de vente. Le compromis vous engage définitivement et vous oblige à signer l’acte de vente chez le notaire.

Dès lors que le compromis de vente est signé par les deux parties, il donne droit au paiement de la commission du courtier. Le document devra aussi préciser le paiement de la commission, sans quoi vous êtes en droit de refuser de verser cette commission.

Par ailleurs, même si vous renoncez à l’achat du bien après avoir signé le compromis, vous devez payer les indemnités au vendeur ainsi que la commission du courtier.

Il faut également à noter que le courtier immobilier doit avoir un mandat qui précise les modalités de calcul et de paiement des commissions. Ce mandat doit aussi préciser la personne qui paie les commissions suite à la conclusion de la vente.

Quel est le coût des services d’un courtier ?

Le mandat du courtier doit indiquer clairement les honoraires de ce dernier. Le montant est fixe ou variable en fonction du prestataire. Les commissions fixes se situent entre 950 et 1 500 euros et concernent principalement les petits projets. Ce montant doit être précisé au moment de la signature du contrat.

Pour les projets de plus grande envergure, le coût du courtier est fixé en fonction du pourcentage du prêt accordé. Ce taux n’excède jamais 1 % du montant accordé par la banque et le montant se situe autour de 2 000 euros et peut atteindre les 6 000 euros.

Pour ce qui est des dossiers plus complexes comme les non-résidents français ou les SCI, le taux de commission peut monter à 2 %.

Le courtier immobilier est un intermédiaire entre les banques et les particuliers qui souhaitent obtenir un financement pour leur projet immobilier. Il aide ses clients à négocier un prix équitable qui sera accepté par les banques. Il aide aussi ses clients à monter leur dossier de financement et s’assure que les documents légaux sont bien classés. En contrepartie de ses prestations, il reçoit ses commissions lorsque la vente est conclue.