Où placer son argent en attendant un achat immobilier ?

Avoir un apport pour faire l’achat d’un bien immobilier peut être important. Avec un bon apport, vous pourrez obtenir un crédit dans de meilleures conditions ou simplement acquérir un logement plus onéreux.

Pour vous aider à constituer un apport, rien de tel qu’un excellent placement. Toutefois, c’est le temps que vous vous donnez pour devenir propriétaire qui va déterminer le placement le plus adapté à votre projet.

A lire aussi : Angers : La Bonne Marienne cartonne avec sa conciergerie AirBnb

Actions et obligations d’entreprises pour une bonne rentabilité

Si vous décidez de vous donner plus de temps pour devenir propriétaire, un placement peut être intéressant de sorte à booster votre apport. Deux sortes d’investissement peuvent vous rendre ce service. Il y a tout d’abord les actions. Les actions offrent une rentabilité moyenne de 5 % à 8 %. Toutefois, on peut également être confronté à des variations à la baisse. Des variations qui peuvent durer quelques années.

En ce qui concerne les obligations, celles-ci permettent d’obtenir une performance moyenne située entre 2 à 5 %. Les obligations sont des sortes de prêts aux entreprises qui présentent des variations beaucoup moins élevées que les actions. Les obligations sont pertinentes pour un horizon de moins de 5 années par exemple.

A voir aussi : Pourquoi faut-il consulter une agence immobilière à Marseille ?

Il est donc bien d’optimiser votre prise de risque et d’arbitrer entre les actions et les obligations. Là encore, cela doit être selon votre horizon d’investissement. Par ailleurs, du fait que votre horizon se réduise au cours du temps, vous devrez veiller à acquérir votre portefeuille de façon progressive. Pour cela, vous pourrez inscrire des actions au profit des obligations.

L’assurance-vie pour une fiscalité réduite

On recommande souvent d’investir en obligations et en actions au sein d’une assurance-vie. Contrairement à ce que son nom peut laisser croire, l’assurance-vie est d’une certaine façon, un compte au sein duquel vous avez la possibilité de faire des investissements assez diversifiés. On dénote deux avantages majeurs dans l’assurance-vie. Vous ne courrez pas le risque de bloquer votre épargne et votre fiscalité est réduite.

En outre, l’assurance-vie vous permet d’investir dans un fonds à capital garanti. Ce fond est rémunéré entre 1 % et 2 % par année. Cela sécurise complètement votre placement durant les mois qui précèdent votre achat. C’est par conséquent pour de bonnes raisons que l’assurance-vie est l’un des produits d’épargne préférée des Français !

Le PEL

Le Plan Épargne Logement a longtemps été le produit d’épargne privilégié lorsqu’on désire anticiper un achat immobilier. Toutefois, avec les changements réglementaires du début d’année 2018 ainsi que la réduction de son taux d’intérêt, le PEL n’est plus vraiment avantageux. Pour cause, le PEL n’est plus défiscalisé. En plus, sa rémunération brute est désormais de 1 % par an. Si on déduit l’impôt sur le revenu et les charges sociales, son taux net tombe à 0,7 %, soit moins que le livret A !

La bourse

Il est également possible d’investir en bourse à court terme pour profiter des variations journalières des actions. On parle alors de trading. Il est aussi possible d’investir en bourse à long terme, ce qui permet de toucher des dividendes. Ainsi, le risque de perdre de l’argent est limité puisque les statistiques sont formelles. Ainsi, sur un horizon d’investissement de 10 ans ou plus, les investissements boursiers sont presque systématiquement rentables.