Les differentes techniques d’assemblage du bois

Avec un bois déjà coupé, vous aurez probablement besoin d’utiliser les différentes techniques d’assemblage. Bien sûr, vous aurez besoin de coller, visser et clouer. La première chose à faire est de bien marquer l’endroit où vous ferez les trous où seront placés les assemblages pour les étagères, les divisions, les joints…. Vous voulez en savoir plus ? Lisez la suite !

Comment planter des clous ?

Les systèmes d’ancrage les plus utilisés dans le monde sont les clous. En effet, ils sont rapides et faciles à utiliser. Vous devez garder à l’esprit que les clous doivent être 3 fois plus longs que l’épaisseur du bois que vous voulez clouer afin d’obtenir la fonction correcte du clou.

A voir aussi : Immobilier Paris : Plus de 9 % de hausse dans les 2/3 des arrondissements

Pour que le bois ne se fissure pas au moment de l’insertion du clou, il faut éviter de le faire aux extrémités du bois. En effet, ces zones sont plus faibles et plus sujettes aux fissures. Les menuisiers conseillent également éviter d’enfoncer les deux clous sur la même veine du bois. Il est recommandé de les espacer de 2 à 3 millimètres pour que le bois ne se fende pas. Vous pensez pourvoir y parvenir ? Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons de voir sur le site de travaux.com et faire appel à ces professionnels pour l’assemblage de vos meubles.

Si l’on veut que les têtes des clous soient visibles, il faut utiliser l’un de ces deux types de clouage : 

A voir aussi : Qui contacter pour trouver un logement neuf dans le Val-de-Marne ?

A la cire : A l’aide d’un chasse-clou, vous introduirez le clou 1 millimètre plus haut que l’affleurement du bois pour appliquer ensuite de la cire ou du mastic qui cache la tête du clou.

Par languette : A l’aide d’un ciseau ou d’une gouge, vous allez soulever une languette de bois avant d’y insérer le clou, vous la clouez et vous collez la languette dans sa position initiale à l’aide d’une colle à bois ou d’une colle rapide.

Vous pouvez également assembler votre bois à l’aide de vis, qui sont largement utilisées grâce à leur rapidité, leur propreté et leur résistance.

Comment visser le bois ?

Pour bien utiliser les vis, il est conseillé de percer un trou au préalable, avec une mèche plus fine que l’épaisseur de la vis. Ainsi, celle-ci peut entrer sans détruire votre planche. Il est également conseillé de fraiser au préalable l’emplacement de la vis afin qu’elle soit encastrée et affleure le panneau. La taille de la vis doit être choisie en fonction des pièces à assembler et de la résistance qu’elle doit supporter.

Si vous optez pour la colle au lieu des clous ou des vis, sachez qu’il existe différentes techniques et colles que vous pouvez choisir en fonction du travail à réaliser.

Si vous devez assembler avec de la colle, vous devrez utiliser des vérins de charpentier pour exercer la pression nécessaire pendant qu’elle fait effet. On peut différencier 2 types de colle :

  • La colle blanche : La plus utilisée par les menuisiers professionnels et amateurs. Elle a un temps de séchage de 2 heures maximum mais on peut retirer les vérins de pression après 20 minutes.
  • La colle de contact : Surtout utilisée par les cordonniers et notamment, ce type de colle nécessite 15 minutes de séchage à l’air avant d’entrer en contact avec l’autre partie à coller. Elle n’est pas utilisée pour la construction de meubles ou de structures, mais plutôt pour la réparation ou le collage de petites pièces.

La technique de collage est très simple, il suffit d’imprégner les deux pièces, préalablement poncées, et de les assembler. Vous devez également placer les vérins ou les fixations pour augmenter la pression entre elles afin que la colle fasse son travail comme il se doit.