Les coûts associés à un changement de serrure pour un locataire

Plusieurs situations peuvent vous conduire à changer de serrure, même lorsque vous êtes un locataire. Ce type de travaux n’est pas forcément accepté par les bailleurs, mais les locataires ont pleinement le droit de le faire.

Le coût d’une telle prestation n’est pas fixe et varie en fonction de plusieurs paramètres. Vous envisagez un changement de serrure en tant que locataire ? Voici ce que cela peut vous coûter financièrement.

Lire également : Combien coûte une annonce immobilière sur le bon coin ?

Changer une serrure : dans quels cas faut-il le faire ?

Les raisons d’un remplacement de serrure sont multiples et dépendent d’un individu à un autre, ou d’un logement à un autre. La première raison est celle où le dispositif est défectueux dès l’entrée du locataire. Dans ce cas, il revient au propriétaire de changer la serrure.

Par ailleurs, il est possible pour un locataire de changer la serrure de son appartement ou de sa maison dans les cas suivants :

A lire en complément : Réalisez les meilleurs investissements immobiliers

  • La perte ou le vol des clés ;
  • La vétusté des clés ;
  • La porte claquée avec verrouillage automatique ;
  • Le prêt des clés à une personne en qui on a plus confiance.

Cette liste de raisons pour le changement d’une serrure n’est pas exhaustive. Chaque personne a une raison particulière de vouloir changer les serrures de son logis. Le locataire a en outre, l’obligation de remettre le double de ses nouvelles clés au bailleur le jour de son départ. Il peut aussi choisir de faire poser l’ancien cylindre, s’il était encore fonctionnel, avant de partir.

Rien ne l’oblige à remettre un double de ses nouvelles clés à son propriétaire. Et même s’il le reçoit, ce dernier n’a pas le droit de s’en servir sans l’accord du locataire.

Combien coûte un changement de serrure ?

Le coût d’un changement de serrure est très variable. Il dépend de plusieurs paramètres à savoir : la qualité de la serrure, l’entreprise de prestation et l’état de la porte. Néanmoins, il est bien possible de faire une prévision en fonction de la gamme de serrure convoitée pour ce remplacement.

Ainsi, si vous souhaitez une serrure bas de gamme, il va falloir débourser entre 15 et 20 euros. Ce type de serrure est peu sécurisant, mais il convient au budget réduit. Il y a également les serrures cinq points qui proposent une sécurité acceptable.

Véritable compromis, ce type de serrure coûte 50 et 400 euros. Pour une sécurité optimale, il faut compter entre 150 et 500 euros. En marge de ces tarifs, il faudra prévoir environ 100 euros pour le prix de l’intervention.

Qui s’occupe des frais de changement de serrure ?

Les coûts associés à un changement de serrure pour un locataire

Le locataire tout comme le propriétaire peut payer les frais de changement d’une serrure. Tout dépend de l’origine du problème.

Si le locataire décide lui-même de changer les serrures de son logis, peut-être par simple souci de sécurité, il lui incombe alors de payer entièrement les frais nécessaires. Il n’y a pas de règle qui prédispose le propriétaire à participer en faisant un versement d’une indemnisation. Si vous perdez vos clés et qu’il faut changer la serrure, vous devez vous en occuper jusqu’au bout sans rien attendre de votre bailleur.

S’il est possible au locataire de prouver une quelconque défaillance au niveau de la serrure à changer, alors il peut demander l’intervention de son bailleur. Ce dernier aura alors l’obligation de prendre en charge la réparation ou le changement de cette serrure.

Mais attention ! La défaillance doit remonter avant l’arrivée du locataire, ou ne doit pas être causée par négligence du locataire. Il faut donc bien considérer la situation d’altération de votre serrure afin de savoir celui à qui reviendra le paiement des factures.

Le locataire est-il pénalisé pour un changement de serrure ?

En tant que locataire, l’envie ou le besoin de changer la serrure de votre logis n’est pas si mauvais en soi. La loi est même si côté du locataire, qui a le droit de changer la serrure et la porte de son appartement ou de la maison qu’il a loué.

En effet, il est tout à fait possible de changer la serrure et le barillet sans en informer le propriétaire. Toutefois, le bailleur est également en droit de s’opposer à la réalisation de ce projet de changement. Cela ne représentera juste pas un motif valable pour cesser le projet.

Par ailleurs, il est impossible pour un propriétaire d’imposer le changement de serrure ou de porte à son locataire. Un locataire a donc la largesse de refuser de donner un double de ses clés après le changement d’une serrure.

Pour aller plus loin, il est aussi possible pour un locataire de changer la porte de son logement. La norme demande qu’une porte en bois soit changée peut-être en porte en aluminium, et non l’inverse. L’installation d’une porte blindée, quant à elle, demande bien plus qu’un simple changement. Elle engage la structure même de l’habitation, et le propriétaire est en droit de demander son retrait à la fin du bail.

L’alternative idéale dans ce cas, est de blinder une porte qui existe déjà existante, afin d’éviter la situation selon laquelle le propriétaire demande son retrait à la fin du bail. Il est recommandé d’informer le propriétaire de tout projet de changement afin d’éviter toute situation gênante ultérieurement.