Gestion immobilière : quelles solutions pour se mettre à l’abri des loyers impayés 

Le non-paiement des loyers représente un véritable casse-tête pour la plupart des propriétaires de biens immobiliers. Souhaitez-vous vous mettre à l’abri des loyers impayés ? Quelles sont les solutions qui peuvent vous permettre de remédier à ce genre de situation ? Cet article vous présente quelques précautions à prendre pour éviter ce type de litige.

Le profil du locataire

En général, un manque d’expérience, un premier contact enthousiasmant, une envie de vite louer le bien immobilier, etc. sont quelques facteurs qui poussent certains propriétaires à vite accorder leur confiance au locataire. Or, ce manque d’inattention est la source des loyers impayés. Dans cette perspective, il est donc primordial, avant tout engagement, pour le propriétaire de s’assurer de la fiabilité et de la solvabilité du locataire.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un chemin de servitude ?

Ainsi, vous êtes en droit de réclamer auprès du locataire la présentation de certains documents comme les quittances de paiement de ses anciens loyers, de la copie des trois derniers mois de sa fiche de paie, d’une attestation de son employeur, etc.

L’ensemble de ces preuves vous aide à savoir si le locataire est capable d’assurer le paiement régulier de son loyer. Il est conseillé de vous assurer que le total de ses revenus est au moins 3 à 4 fois supérieur au montant du loyer attendu.

A voir aussi : Senior : quels sont les avantages du prêt relais ?

Le mandat de gestion locative

La gestion location est un contrat qui consiste au propriétaire bailleur à déléguer une partie ou tout son pouvoir de gestion du bien immobilier à une tierce personne (généralement un spécialiste de l’immobilier). Ainsi, les tâches inhérentes à la gestion du bien immobilier sont confiées à ce professionnel.

Elles consistent le plus souvent en la recherche de locataires solvables, la perception des loyers, la gestion des loyers impayés, la gestion des impôts et autres charges fiscales, l’exécution d’éventuels travaux de rénovation, etc.

Vous pouvez par exemple faire appel à cet avocat spécialiste de l’immobilier. Il dispose des connaissances et compétences pour vous accompagner efficacement en cas de loyer impayé. Il saura trouver la solution adaptée pour vous aider dans le recouvrement des loyers impayés.

La caution locative

Il s’agit d’une garantie prise par le propriétaire bailleur en amont pour venir en aide au locataire lorsque ce dernier se retrouve dans l’incapacité de payer convenablement son loyer. Il existe deux types de caution locative (la caution simple et la caution solidaire).

Le propriétaire bailleur fait recours à la caution simple lorsque la plupart des moyens de recours sont épuisés (règlement à l’amiable, mise en demeure, commandement de payer). Par contre, le propriétaire bailleur n’a pas besoin de suivre les autres moyens de recours cités précédemment avant d’actionner la caution solidaire.

Selon l’article 2298 du Code civil, il peut actionner la caution solidaire dès le premier loyer impayé. En absence de cautions, vous devez vous assurer que le locataire a souscrit à une garantie Visale. Il s’agit en réalité d’un service gratuit de cautionnement mis en place depuis 2016. Elle s’applique à tous les locataires de plus de 30 ans qui disposent d’une situation professionnelle plus ou moins précaire.

Il existe d’autres solutions tout aussi intéressantes qui vous mettent à l’abri des loyers impayés.