Faut-il investir dans l’immobilier en Espagne ?

Passer ces vacances dans la péninsule ibérique pourrait bien évidemment vous donner l’envie de vous compter parmi les propriétaires au soleil. L’Espagne est aujourd’hui très prisée pour son soleil et ses plages. De ce fait, de plus en plus de touristes s’y rendent chaque année. C’est un pays qui attire également un nombre croissant d’investisseurs qui l’aperçoivent comme un marché immobilier en pleine croissance. Est-il profitable d’investir dans l’immobilier en Espagne ? Les prochaines lignes vous donnent les arguments afin de vous permettre de prendre la meilleure décision.

Une prévision pour 2019

Avant de faire votre investissement, il est capital que vous ayez une idée des prévisions réalisées pour le marché immobilier espagnol en 2019. Depuis 2013, les prix de vente connaissent une croissance chaque année. En 2018, ces prix ont connu une hausse de 7 % sur toute l’Espagne. Toutefois, selon El Pais, 2019 pourrait faire une petite exception. Pour ce dernier, il se peut que 2019 marque un ralentissement au niveau de l’immobilier. Ainsi, il y aura moins d’expansion, la demande va baisser et les prix vont lentement se stabiliser. Cela est principalement dû à l’incertitude qui concerne la reprise de l’économie espagnole.

A lire également : Les maisons en bois sont écologiques, naturelles et plus modulables

Son taux de croissance était de 2,6 % en 2018 et 2,2 % sont prévus pour 2019. La seconde raison de ce ralentissement est la difficulté que rencontrent les jeunes du pays à devenir propriétaires. Ces derniers ont des emplois précaires et de bas salaires. Par ailleurs, il est à notifier que la hausse des taux d’intérêt pourrait bien contribuer au ralentissement de ce marché. Cependant, les prix des biens immobiliers pourraient continuer leur hausse autour de 5 %. Mais, cela dépendra des villes. Vous pourrez faire l’achat d’une maison pas chère en Espagne dans les villes comme Valence. En effet, dans certaines villes, les prix vont rester bien attractifs malgré tout.

Pourquoi investir dans l’immobilier en Espagne ?

L’immobilier espagnol peut être une bonne affaire pour un ménage français pour tous ces avantages qu’il peut en tirer. Tout d’abord, les prix sont plus bas en Espagne que les prix pratiqués en France. Cela dit, pour une somme identique, vous avez un bien immobilier plus grand, mieux équipé et mieux situé. En outre, comme mentionnés un peu plus haut, les salaires des Espagnols sont plus bas et donc, les Français ont un salaire plus consistant. En conséquence, ils ont un pouvoir d’achat plus important. Aussi, en Espagne, le tourisme est en plein essor.

A lire également : Les astuces pour bien choisir ses cartons de déménagement

Notez qu’en 2018 l’Espagne a connu une hausse de 8,9 % de fréquentation touristique par rapport à 2016. Cela en fait le pays le plus visité au monde après la France. Cela contribue à la croissante et à une forte valorisation du marché immobilier espagnol. Soyez aussi sûr que votre logement sera bien accessible à cause de l’important réseau de transport disponible en Espagne. Dans ce pays, vous profiterez également de taux de rendement alléchants et des aides promises par son État en réalisant un investissement locatif. Ce faisant, vous rentabiliserez plus vite votre investissement.

Les villes attrayantes pour investir dans l’immobilier en Espagne

Même si les prix des biens augmentent, ils sont toujours abordables et inférieurs à ceux du marché français dans certaines villes du pays. Ainsi, vous pourrez réaliser de bon investissement. L’afflux touristique du pays fait de certaines zones, les zones où les prix des biens augmentent à cause de la forte demande. Les zones les plus visitées sont sur le littoral méditerranéen. Il s’agit entre autres de la Catalogne ou des zones de la Costa Brava.

Vous avez aussi Barcelone et Costa Daurada qui sont des villes bien prisées par les touristes francophones. Il y a aussi les Iles Baléares, la Communauté de Valence en occurrence Costa Blanca et Costa de Valencia. Il y a également la Costa del Sol et la Costa d’Almeria qui attirent aussi plusieurs touristes. Toutes ces zones offrent des biens immobiliers à un rapport qualité/prix très attractif.

Les avantages fiscaux pour les investisseurs étrangers en Espagne

La fiscalité est un élément majeur à prendre en compte lorsqu’on envisage d’investir dans l’immobilier étranger. En Espagne, les investisseurs étrangers bénéficient de certains avantages fiscaux qui peuvent être très intéressants.

Il y a une exonération fiscale sur les plus-values pour les non-résidents européens. Cela signifie que si vous êtes un investisseur immobilier non-résident et que vous vendez votre bien immobilier en Espagne, vous ne paierez pas d’impôt sur la plus-value réalisée.

De même, le taux de l’Impôt Foncier (l’équivalent espagnol de la taxe foncière) est relativement bas comparé aux autres pays européens. Les taxes locales sont aussi raisonnables et varient selon chaque ville ou région.

Les expatriés peuvent bénéficier du statut de « Résident Non Habituel », qui leur offre des avantages considérables en matière d’imposition. Ce statut permet aux nouveaux résidents fiscaux espagnols venant s’installer en Espagne de disposer pendant 10 ans d’un régime fiscal privilégié : ils paient seulement 24 % sur leurs revenus obtenus localement contre 45 % pour les nationaux ou encore moins avec le nouveau système appelé “Pacte National”.

Pensez à bien préciser qu’en tant qu’investisseur étranger, vous devez respecter toutes les obligations légales et fiscales liées à vos biens immobiliers détenus en Espagne afin d’éviter toute mauvaise surprise par rapport au fisc local.

Les investisseurs étrangers en Espagne bénéficient de plusieurs avantages fiscaux. Cela peut être très avantageux pour ceux qui cherchent à investir dans l’immobilier espagnol tout en minimisant leur charge fiscale et maximisant leurs rendements financiers.

Les principaux risques à prendre en compte avant d’investir dans l’immobilier espagnol

Si l’investissement immobilier en Espagne peut sembler attractif, pensez à bien prendre en compte les risques potentiels qui peuvent avoir un impact sur votre investissement. Voici les principaux risques à considérer avant d’investir dans l’immobilier espagnol.

Le premier risque est lié au marché immobilier lui-même. Le marché de l’immobilier peut varier rapidement et de manière inattendue. Des facteurs tels que la demande du marché local, le taux d’intérêt ou encore la disponibilité des crédits immobiliers peuvent avoir une influence importante sur les prix.

Un autre risque important est celui lié aux coûts supplémentaires associés à l’achat et à la détention d’un bien immobilier en Espagne. Ces coûts comprennent notamment les frais notariés, fiscaux et administratifs ainsi que la maintenance du bien immobilier lui-même.

Le troisième risque est celui lié aux retards ou problèmes lors de la construction ou de la rénovation du bâtiment si vous avez choisi d’acheter un projet neuf.

Il y a aussi des risques juridiques. Les acheteurs doivent être conscients qu’il existe plusieurs règles légales différentes concernant l’immobilier en Espagne. Pensez à bien vous faire conseiller par un avocat spécialisé pour éviter tout problème potentiel avec le fisc local ou encore toute malfaçon éventuelle ne respectant pas ces normatives strictes.

Certains penseront certainement que ce sont autant d’obstacles infranchissables pour investir dans la pierre espagnole. Pourtant, il est tout à fait possible d’investir en toute sécurité dans l’immobilier en Espagne et de bénéficier des avantages que cela peut apporter. Il suffit de s’informer correctement, de comprendre les risques potentiels associés à un tel investissement et de bien préparer son plan d’investissement.

Investir dans l’immobilier en Espagne nécessite une analyse approfondie et une bonne connaissance du marché immobilier local. Si vous envisagez sérieusement un tel investissement, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels spécialisés pour vous aider à prendre les bonnes décisions.