Investissement immobilier à plusieurs : ce qu’il faut savoir

L’investissement immobilier à plusieurs semble, actuellement, être une opportunité de placement pour tout le monde. Ainsi, famille, couple, amis et de nombreux partenaires en affaires ont décidé de recourir à cette forme d’investissement locatif. Chaque option de placement dans ce contexte présente chacun des avantages et des inconvénients. Voici ce qu’il faut savoir sur l’investissement immobilier à plusieurs.

Intérêt d’investir à plusieurs

Décider d’emprunter et d’investir à plusieurs est une alternative pour répartir les risques. En même temps, c’est aussi une meilleure solution pour établir un patrimoine important. Pour cela, il faut que le choix du montage soit étudié minutieusement. En fait, ce montage doit être adapté à la situation de chaque co-investisseur, tant sur le plan personnel que professionnel. Il faut aussi l’ajuster en fonction des objectifs de placement.

A voir aussi : Investir dans une maison de retraite : est-ce rentable ?

Il y a deux formes d’investissement possibles : l’indivision et la SCI. L’indivision est plus facile à mettre en place. C’est la forme la plus adaptée aux couples. La SCI quant à elle nécessite un montage plus compliqué et une gestion quotidienne conséquente, mais elle est aussi plus protectrice lors d’acquisitions complexes. Dans tous les cas, chaque option dispose de ses avantages et inconvénients.

Mais il est aussi possible d’investir dans les crowdfunding immobilier ou dans les parts de SCPI. Vous trouverez les différentes formes de systèmes financiers sur https://www.dividom.com/.

A découvrir également : Les raisons pour investir dans l'immobilier des stations balnéaires de l'ouest

Les différentes options de placement

Voyons les détails de chaque possibilité d’investissement à plusieurs.

L’indivision

L’indivision est le régime d’investissement de base. Avec cette option, les investisseurs qui achètent le même bien immobilier sont appelés les indivisaires. La répartition du prix selon l’investissement de chaque acquéreur doit figurer dans l’acte de propriété. Il en est de même pour la quote-part fixée, ainsi que le pourcentage de l’action de chaque indivisaire. Le notaire va ainsi noter le nom de chaque acquéreur et la quote-part de chaque bénéficiaire. Chaque investisseur bénéficie des avantages fiscaux liés au régime de l’indivision.

Toutes les actions sous ce régime (acquisition, location ou revente) exigent un accord direct entre les indivisaires. En effet, une mésentente entre ces derniers peut compliquer tous les projets en vue. Et en cas de décès d’un coacquéreur, ses parts reviendront automatiquement à ses héritiers.

La SCI

Pour investir à plusieurs dans l’immobilier, la forme la plus recommandée est la SCI (société civile immobilière). En effet, cette solution est considérée comme plus protectrice que l’indivision.

Dans l’investissement à plusieurs en SCPI, les acquéreurs établissent un contrat où ils mettent en commun le bien immobilier. Ils partagent ainsi autant les bénéfices que les pertes. Chaque propriété s’exprime ainsi comme des parts sociales qui sont relatives à l’apport au capital SCI de chaque membre acquéreur.

Vous pouvez acheter des parts en SCI à partir de deux personnes.

Avantages et inconvénients de chaque option

Les avantages de chaque régime de placement à plusieurs sont multiples, mais elles ne sont pas non plus exemptées de risque.

Les avantages et inconvénients du régime indivision

Investir dans l’immobilier à plusieurs sous le régime de l’indivision est très simple. Aucune formalité particulière n’est nécessaire. Chaque acquéreur peut acheter un bien à la hauteur de ses moyens.

Cependant, le fait que toutes décisions nécessitent l’accord unanime de tous les indivisaires constitue un frein pour certains investisseurs. Et dans le cas où un membre souhaite mettre fin à l’investissement, les autres ne peuvent que racheter sa part ou revendre le bien.

Les avantages et inconvénients d’une SCI

L’investissement en SCI permet aux investisseurs de bénéficier d’un régime plus souple. Par exemple, un acquéreur peut céder ses parts sans procéder à la vente. Avec la SCI, vous pouvez aussi transmettre facilement vos parts à vos héritiers. Sans oublier les différents avantages fiscaux. Si vous envisagez de faire une transmission, vous bénéficiez d’une réduction fiscale. Par ailleurs, la donation des parts SCI concerne seulement la nue-propriété du bien, et une décote de 10 % est appliquée sur la valeur.

Cependant, vous ne pouvez pas acheter des parts en SCI avec le prêt à taux zéro. Vous ne pouvez pas non plus bénéficier des avantages fiscaux sur les intérêts de prêts ni utiliser un PEL. Le côté administratif est également plus contraignant. Il faut aussi savoir que les avantages fiscaux s’appliquent uniquement pour les locations nues.