Acheter un logement au Canada comment ça se passe ?

Depuis quelques années, le Canada est devenu l’eldorado de nombreux migrants, dont les Français. Une migration encouragée par la qualité de vie incomparable qu’offre ce pays, son pouvoir d’achat élevé, ou le dynamisme de son marché du travail. De même, le secteur immobilier du Canada est particulièrement avantageux. Quelle que soit votre situation, il est possible d’y acheter un logement. Toutefois, pour réaliser un bon investissement, s’informer sur les différentes étapes est le meilleur moyen. Découvrez ici le déroulement du processus d’achat de bien immobilier au Canada.

Définir sa capacité financière

Dans un projet d’achat de logement, la première étape est la détermination de votre capacité financière. Vous devez clairement définir le montant que vous êtes capable de débourser en tenant compte de vos revenus et de vos charges. De plus, il faudra examiner votre capacité à prendre en charge les différents frais inhérents à la possession d’une maison à savoir :

A lire aussi : Investissement locatif : astuces pour réduire les charges

  • les coûts d’occupation : il s’agit des frais de chauffage, les taxes foncières, les assurances, les réparations diverses et bien d’autres ;
  • les coûts de réparations majeures : ils concernent les travaux de rénovation et de réparation en cas de problèmes graves.

Faire un prêt hypothécaire

Pour l’achat d’un bien immobilier au Canada, il est bien souvent nécessaire de souscrire à un prêt hypothécaire. Celui-ci est assorti d’un taux pouvant être fixe ou variable. Vous pouvez le négocier sur différentes échéances en fonction de votre capacité de remboursement. Le taux hypothécaire varie d’une institution bancaire à l’autre. Pour cela, il est recommandé de bien comparer les offres de prêt de différentes banques pour trouver celle qui vous arrange le mieux. Toutefois, vous pouvez faire appel à un courtier hypothécaire comme hypotheques.ca. Ce dernier se chargera de trouver la meilleure proposition de prêt qui s’adapte le mieux à votre situation.

Assurance hypothécaire : Que savoir ?

L’assurance hypothécaire est un produit servant à rembourser tout ou partie du prêt hypothécaire. Elle peut être réclamée par l’institution bancaire si votre apport de fonds initial est inférieur à 20 % du prix total du bien immobilier. Grâce à cette assurance, vous pourrez devenir propriétaire en faisant seulement un apport initial minimal de 5 % du prix d’achat. La souscription à cette assurance doit se faire auprès de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL).

Lire également : Investir dans une maison de retraite : est-ce rentable ?

Déterminer vos critères de recherche de logement

Quels sont vos besoins en logement ? En fonction de la réponse à cette question, vous déterminerez les critères de recherche de votre logement. Il s’agira de définir : le quartier résidentiel où vous souhaitez vivre, le type d’habitation, le nombre de pièces, la superficie nécessaire, la présence ou non de terrasse, ou de place de parking. De plus, vous pouvez déterminer vos exigences par rapport aux commodités dans le quartier, c’est-à-dire commerces à proximité, qualité des établissements scolaires, accessibilité aux services de transports, la présence de parcs. Ces précisions réduiront les propositions de logement, ce qui évitera les visites inutiles.

Rechercher le logement et faire la visite

Après l’établissement des critères de recherche, il faut passer à l’étape de la prospection de logements. Vous pouvez exécuter cette étape vous-même ou faire appel à un agent immobilier qui s’en chargera. En fonction de vos besoins et de votre budget, celui-ci sélectionnera différents logements qu’il vous proposera. N’hésitez pas à visiter chacun d’eux afin d’examiner leurs atouts, mais aussi les potentielles incommodités.

Faire une offre d’achat et conclure la vente

Si vous tombez sous le charme d’un logement, n’hésitez pas à faire une offre d’achat. Cet acte vous permettra d’avoir une avance sur d’autres acheteurs potentiels. En effet, la demande est très forte sur le marché immobilier canadien. Ainsi, le premier venu est le premier servi. Pour préparer votre offre, faites appel à votre agent immobilier ou aux services d’un notaire. En effet, ce document a une valeur juridique. Pour cela, l’aide d’un expert est vivement recommandée pour sa rédaction.

Faire une inspection de la maison

Dans l’offre d’achat, il est conseillé d’inclure une clause d’inspection opérée par un expert. Ce dernier établira un rapport dans lequel seront mentionnés tous les détails concernant l’état de la propriété. Le but est de vous protéger en cas de vices cachés relativement au logement.

En effet, si l’inspection révèle des problèmes, vous pourrez modifier ou même annuler votre offre. En fonction des résultats de ce contrôle, vous déciderez si le logement nécessite ou non des réparations. Sachez que si vous réalisez des travaux, ceux-ci auront une incidence sur le prix d’achat initialement prévu.

Le transfert de propriété

La dernière étape du processus d’achat de logement au Canada, c’est le transfert de propriété. C’est après cette formalité que vous rentrerez officiellement en possession du logement. Le transfert doit obligatoirement être réalisé en présence d’un avocat ou d’un notaire. C’est ce dernier qui recevra le prêt hypothécaire, votre apport financier, ainsi que les frais de clôture. Par la suite, il se chargera de payer le vendeur, de procéder à l’enregistrement du bien immobilier en votre nom, d’établir l’acte de vente et de vous le remettre.