Achat d’un domaine viticole : 5 paramètres à prendre en compte pour réussir la transaction

L’acquisition d’un domaine viticole représente pour certaines personnes le rêve de toute une vie. Cependant, le zèle et la passion qui motivent les fermiers à se procurer un domaine viticole peuvent très vite se muer en un sombre nuage de désillusion.

En effet, c’est une initiative qui se prépare en amont et intègre une diversité de paramètres dont la qualité des vignes, la fréquence de la production du vignoble et la performance des équipements techniques.

A lire aussi : Quels sont les documents obligatoires pour vendre une maison ?

 Autant affirmer que pour produire ce breuvage qualifié de « nectar des dieux », il faut être nanti d’un talent exceptionnel. Découvrez dans cet article, cinq paramètres pour réussir la transaction d’un domaine viticole.

L’état des équipements de production et des bâtiments

Quel que soit l’intérêt pour lequel vous désirez acquérir un domaine viticole, ce paramètre mérite d’être pris en compte. Avant L’acquisition du domaine, il est important d’analyser non seulement tous les paramètres concernant le domaine viticole, mais aussi celui du domaine dans son intégralité.

A lire aussi : Les tendances de l'immobilier en 2021 à Sallanches

L’état des bâtiments d’exploitation, des habitations, des caves, des cuves et des outils de production sont autant d’éléments sur lesquels un examen minutieux doit être fait.

Par ailleurs, il est important d’évaluer le coût des travaux de réfection afin de déterminer de manière précise la cagnotte financière à investir. Si vous êtes à la quête d’un domaine viticole, vous trouverez sans doute sur le site www.ampelio.fr d’excellentes offres.

Statut du vignoble par rapport au foncier

Le rendement de la vigne dépend en grande partie de la zone géographique. Les investigations sur ce sujet ne sont qu’à leurs balbutiements. Elles révèlent cependant que les propriétés pédoclimatiques d’une région représentent le gage de succès d’un vignoble.

Par conséquent, une étude minutieuse de ces paramètres est indispensable. Il est important de s’assurer que la fiche d’encépagement est bien déclarée et déferrée par les services de douane. Ensuite, il faudra contrôler la surface plantée par mesure GPS. L’état sanitaire du vignoble doit être également analysé. Enfin, la sécheresse, l’inondation, la grêle et le gel sont des aléas climatiques dont les incidences doivent être évaluées avant l’acquisition de la propriété.

La gestion des contrats du personnel

L’achat d’un domaine passe généralement par la reprise du personnel qui opère sur la propriété. Quoi qu’il en soit, il convient de procéder à une vérification de la validité des contrats de travail et de la situation des soldes des comptes.

Les parts de cave coopérative

Dans la plupart du temps, quand un terrain est vendu avec son raisin en cave coopérative, le bénéficiaire ne désire plus mener à bout l’engagement d’apport. C’est la raison pour laquelle cette position doit d’être déclarée clairement par écrit au risque de payer plus tard des indemnités de sortie.

Le fonds agricole et la marque, un paramètre délicat

C’est l’aspect le plus délicat à étudier, car il représente une source de discorde dans l’étude de la valeur entière de la propriété. Le plus souvent, la qualité et la crédibilité des fonds agricoles sont fonction du vigneron.

Aucune assurance ne peut être donnée sur la valeur réelle des fonds et précisément sur le maintien de la clientèle actuellement disponible. Il est également important de veiller à la protection des marques du domaine ou du château.

Show Buttons
Hide Buttons