Tous nos conseils pour défiscaliser en SCPI

Si les sociétés civiles de placement immobilier SCPI classique sont très communes, il y a aussi ce que l’on appelle les SCPI fiscales. Méconnues, celles-ci regroupent des biens immobiliers éligibles à certains dispositifs de  défiscalisations immobilières.

Connus, ces dispositifs sont donc des avantages notables en termes de défiscalisation. Revenons rapidement sur les choses à faire pour en bénéficier pleinement et légalement.

A lire en complément : Comprendre le dispositif de la loi Malraux

La SCPI Malraux

Le dispositif Malraux concerne les biens immobiliers historiques datant d’une certaine époque. Ces biens doivent se situer en zone urbaine, en ville et posséder une certaine valeur historique. La défiscalisation en SCPI Malraux n’est envisageable que dans le cas de la restauration du bien immobilier.

A voir aussi : Les Alpes-Maritimes : les programmes immobiliers neufs en 2021

Celle-ci s’inscrivant dans le cadre d’une rénovation. La réduction d’impôt est ainsi applicable calculée sur le montants des travaux dans sa totalité.

Le pourcentage est de 22 à 30 % en fonction de la localisation du bien immobilier. Attention toutefois aux erreurs, la défiscalisation est applicable seulement sur le montant des travaux et non sur les parts investis dans l’immeuble.

Défiscaliser en SCPI pour le cas du dispositif Malraux est conseillé pour les personnes soumises à une forte pression fiscale. Vous pouvez bénéficier de la réduction que l’année suivant la souscription des parts SCPI et vous devez conserver lesdits parts sur une durée de 9 ans.

La SCPI Pinel

Le dispositif Pinel regroupe des logements neufs ou dans le cadre d’une rénovation. Entrant dans un nouveau système de renouvellement, les biens doivent répondre à certaines normes énergétiques et situés en zones tendues.

En location, il servira de résidence principale sur une durée minimum allant de 6 à 12 ans. Ces conditions sont sous la direction d’un gestionnaire SCPI. Pour une défiscalisation notable, le propriétaire doit déléguer la gestion et conserver ses parts sur une durée déterminée.

Le plafond et le pourcentage de réduction est variable selon le cas :

  • 12% de réduction pour un engagement de 6 ans et à un montant d’investissement à 36 000 euros
  • 18% de réduction pour un engagement de 9 ans et à un montant d’investissement à 54 000 euros
  • 21% de réduction pour un engagement de 12 ans et à un montant d’investissement à 63 000 euros.

Tout reste seulement à calculer ainsi en fonction du montant investi dans les parts de la SCPI. A noter qu’une seule personne peut investir dans plusieurs parts à la fois.

La SCPI déficit foncier

Ce type de SCPI est aussi avantageux en termes de défiscalisation. Son but est de réduire la base imposable de l’épargnant. On enregistre ainsi des charges locatives à déduire des revenus fonciers ( le cas des travaux de rénovation, des charges d’entretien, etc.)

Étant donné que c’est un déficit foncier direct, le déficit imputable reste dans la limite des 10 700 euros. Revoyez ainsi les détails de ce type d’investissement pour jouir pleinement de la défiscalisation. Ce type de SCPI est conseillé surtout pour les contribuables avec des revenus élevés grâce à leur patrimoine immobilier.

Les points suivants sont à retenir sur la SCPI déficit foncier :

  • Elle n’est accessible que pour les propriétaires investisseurs soumis à une tranche marginale d’imposition au moins à 30%
  • Elle est avantageuse car la durée de détention est de 3 ans minimum
  • Le risque de vacance locative est faible car les logements sont de haut standing, en ville et très recherchés par de riches clientèles.
  • Elle est hors plafonnement des niches fiscales.

Les SCPI classique sont-elles avantageuses au niveau de la défiscalisation ?

Généralement non. Si les SCPI classiques peuvent générer des revenus actifs sur le long terme, elles ne sont pas pour autant avantageuses en ce qui concerne la défiscalisation. Par contre les SCPI fiscales le sont entièrement.

En effet, celles-ci sont plus couvertes. Si elles réalisent des investissements sur plusieurs biens, les risques locatifs sont quasi-inexistants.

A noter aussi que les SCPI prennent en charge à la fois la rénovation, la gestion, la location, l’achat et l’entretien. Et plus le bien est éligible à un dispositif, plus il vous sera possible de profiter d’un surplus sur le plan de la défiscalisation. 

Comment choisir la bonne SCPI ?

Toutes les SCPI ne peuvent pas vous convenir pour une défiscalisation avantageuse.

Pour répondre à la question, il est conseillé de prendre en compte les points suivants :

  • Vos besoins en tant qu’investisseur : cela se focalise sur votre situation patrimoniale et vos objectifs d’investissements tout en prenant en compte votre situation financière.
  • Prenez en compte aussi la taille des SCPI pour diluer au maximum le risque locatif

Renseignez-vous au maximum sur la liquidité des parts de la SCPI pour connaitre la cession de vos parts.

Show Buttons
Hide Buttons