Les pièges à éviter en matière de fiscalité pour les investisseurs locatifs

Le secteur de l’immobilier est très prisé par les investisseurs de nos jours en raison de ses multiples avantages. Les investissements immobiliers constituent un meilleur moyen d’investir dans une valeur sûre et très bénéfique. Mais ce sont des opérations délicates qui nécessitent de la minutie. Effectivement, pour réussir son investissement, il existe une multitude de pièges à éviter, notamment sur le plan de la fiscalité.

Négliger la fiscalité

La négligence de la fiscalité constitue un véritable piège pour les investisseurs locatifs. Lorsque ce paramètre est négligé, vous pouvez être surpris lors de l’obtention de votre déclaration d’impôt. Les impôts à payer peuvent considérablement augmenter. Cela pourrait donc être défavorable pour un investisseur locatif. Alors, pour toute personne qui investit dans l’immobilier, tenir compte de la fiscalité permettrait d’éviter de dépenser une somme exorbitante chaque année en payant les impôts.

A découvrir également : Tous nos conseils pour défiscaliser en SCPI

Se fier aux réductions fiscales

Les réductions fiscales qui se présentent dans certains cas représentent un piège pour les investisseurs locatifs. Cela est surtout vrai s’il s’agit par exemple de l’État qui offre un fort taux de réduction d’impôt sur le montant investi. Aussi, il est important de bien choisir son dispositif fiscal. Certains d’entre ces dispositifs présentent plus d’avantages que d’autres.

De plus, ils ne concernent pas tous les mêmes types de logements. Par exemple, la loi Pinel permet à tous les propriétaires éligibles de profiter d’un taux de réduction sur les impôts de 12 à 21 % avec des logements neufs. Par contre, la loi Malraux concerne les biens anciens à caractère historique et offre une réduction d’impôts proportionnelle au montant des travaux de réhabilitation effectués. Vous devez donc vous renseigner sur chaque dispositif fiscal afin de faire un choix convenable.

Lire également : La loi Pinel à Nantes, une vraie opportunité

Négliger les frais annexes

Négliger les frais annexes est un véritable piège dans le cadre d’un investissement locatif. La rentabilité de l’investissement dépend plus exactement de ces frais. Ces derniers englobent généralement les charges de copropriétés, des travaux d’entretien et surtout les taxes foncières. Pour obtenir un bon retour sur investissement, les impôts supplémentaires découlant de la déclaration dudit bien doivent être pris en compte.

Investir sans connaître le marché

Procéder à un investissement sans prendre connaissance du marché représente également un piège à éviter. Il faut connaître le taux de rendement locatif moyen ou maximal sur le territoire où l’investissement sera opéré. Lorsque le taux de rendement est faible, il y a risque de baisse de rentabilité. Dans de telles situations, l’investisseur peut faire face à des difficultés sur le plan de règlement ou paiement des impôts, et ceci, à cause de la baisse de rentabilité.

Mais lorsque l’investissement est fait sur un territoire ou dans une ville où le taux de rendement est conséquent, les problèmes fiscaux peuvent être rapidement résolus. Faire une étude approfondie du marché permettrait d’éviter ces types de situations.

Généralement, le plus conseillé pour un investisseur locatif est d’opter pour le marché du neuf. Même si celui est particulièrement cher, l’investisseur peut profiter des charges plus faibles. Cela lui évite également de faire face à de mauvaises surprises. Pour faire cette étude, le plus recommandé est de faire appel à des experts dans le milieu.

Se précipiter pour investir

Même si cela peut sembler bizarre, la précipitation représente bien un piège pour les investisseurs locatifs. Comme dit un peu plus haut, il est nécessaire de faire une évaluation ou une étude du marché avant de procéder à un investissement.

La précipitation peut conduire à des mauvais choix d’investissements et pourrait donc coûter cher en taxe et surtout sur le plan de la fiscalité. Il est déconseillé d’investir sans étude préalable dans ce qui paraît être une bonne affaire afin d’éviter de grosses pertes.

Avant toute opération d’investissement, il faut nécessairement élaborer une bonne stratégie. L’élaboration de ladite stratégie consiste essentiellement à se poser des questions en rapport avec ses propres besoins. C’est une astuce qui permet de ne pas commettre d’erreur et de savoir avec précision dans quel type de logement et/ou localisation investir.