Le viager : comprendre ce mode d’investissement immobilier alternatif

Vous souhaitez investir dans un bien immobilier, mais les prix très élevés vous découragent ? Sachez qu’il existe d’autres manières de faire un investissement immobilier que la manière classique qui consiste à acheter directement. En pensant à long terme, si cela vous est possible, vous pourriez acheter un bien mis en vente à un prix dérisoire compte tenu du marché pour ce type de logement, grâce à l’investissement alternatif dit viager. On vous dit tout sur cette façon, plus rentable, mais également qui demande plus de patience, d’investir dans un bien immobilier.

La vente et l’achat alternatifs avec la manière viager

Si cette manière d’acheter et de vendre un bien immobilier est assez connue, elle représente néanmoins moins d’1% des ventes immobilières dans l’immobilier ancien. Le manque d’intérêt pour ce type d’investissement trouve à sa source des considérations pratiques et morales. En effet, de nombreuses personnes considèrent qu’il s’agit de parier sur la mort des individus.

A lire en complément : L’épargne immobilière : les SCPI, c’est quoi ?

La méthode du viager consiste, en effet, à effectuer l’achat d’un bien dans lequel vit une personne, généralement âgée, qui finira sa vie dans son appartement. Il peut donc s’agir d’une solution qui vous permettra de profiter pleinement de votre nouveau au bien au bout de 10, 20, voire 30 ans. Il peut donc sembler bizarre d’attendre, voire d’espérer le décès d’une personne afin de récupérer le bien acheté.

Toutefois, dans une époque où tout coûte cher, que ce soit la vie quotidienne ou les prix de l’immobilier, acheter un viager peut constituer une option intéressante en même temps pour l’acheteur et pour le vendeur. Le bien est vendu à un prix dérisoire. Pour le vendeur, vendre son bien en viager est une manière intéressante de profiter de ses vieux jours.

A lire aussi : Recherche d'un bien immobilier à Paris : 3 conseils

Le viager : comprendre ce mode d'investissement immobilier alternatif

Comment se passe la vente en viager ?

Concrètement, une vente en viager implique d’acheter une maison pour le prix de 40 à 45% d’euros en moyenne de la valeur du bien. Cette valeur peut aller jusqu’à 80% si le vendeur est très âgé. L’acheteur verse ensuite une rente viagère qui est définie par l’espérance de vie probable du vendeur, devenu dans le cas d’un viager crédirentier.

Grâce à ce fonctionnement, acheter un bien en viager est plus intéressant pour un investisseur que pour un primo-accédant.  En effet, le vendeur continue de vivre dans le bien jusqu’à la fin de ses jours et l’acheteur ne peut donc jamais vraiment savoir quand son investissement sera rentable et à quel moment il pourra en bénéficier.

Pour remédier à cet obstacle, une solution est de se concerter avec l’actuel propriétaire. Si celui ou celle-ci est d’accord pour quitter son logement et aller vivre en maison de retraite, alors les nouveaux propriétaires pourront profiter peut-être dès l’achat de leur nouveau logement.

Toutefois, cette nouvelle organisation va jouer sur le prix de la rente qui devra être revalorisée au cas où la location en maison de retraite soit plus importante que la rente mensuelle du bien acheté.

L’achat d’un bien immobilier en viager est donc une solution qui peut être parfaite pour toutes les parties comme problématique en cas de prolongement trop important dans l’appartement par le vendeur.