Le marché de l’immobilier à Bordeaux

Jouissant d’un excellent dynamisme économique, d’un riche patrimoine culturel et touristique, Bordeaux est l’une des villes les plus séduisantes de l’Hexagone. Ce sont tous ces facteurs qui rendent son marché immobilier attractif et le plébiscite au rang des plus convoités de France. Seulement, à l’instar des autres grandes villes du pays, Bordeaux a subi les conséquences de la crise sanitaire et il convient de s’interroger sur la situation actuelle du marché immobilier bordelais.

Le marché immobilier à Bordeaux : un déséquilibre entre l’offre et la demande

Au regard des changements générés par la crise sanitaire, il n’est plus si simple de trouver un bien immobilier à Bordeaux, à moins de recourir à une agence immobilière locale. Vu le contexte actuel, si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’achat ou la location d’un bien immobilier à Bordeaux, nous vous conseillons de vous adresser à une agence locale. De facto, comme dans la majorité des grandes villes de France, la pénurie des biens immobiliers est effective à Bordeaux. L’offre immobilière en ce qui concerne les logements neufs se raréfie. En cause, les deux confinements qui ont ralenti l’achèvement des programmes immobiliers neufs. À cela, il faut ajouter la volonté du maire de Bordeaux d’organiser autrement la construction neuve dans la ville.

A découvrir également : Comment obliger le syndic à faire des travaux ?

Parallèlement, la dynamique économique de la ville, associée à d’autres facteurs, attire de plus en plus d’investisseurs vers la métropole bordelaise. Les transactions immobilières se trouvent alors boostées avec pour conséquence, une diminution du nombre de logements disponibles à la vente. La demande est nettement supérieure à l’offre et les rares biens disponibles trouvent rapidement preneur. Compte tenu de ce contexte, aujourd’hui à Bordeaux, une transaction immobilière se conclut en moins d’une semaine, malgré une flambée non négligeable des prix.

Le marché de l'immobilier à Bordeaux

A voir aussi : Comment ouvrir une agence immobilière sans diplôme ?

Les prix du marché immobilier bordelais

Avec un marché où l’offre est en perte de vitesse par rapport à la demande, l’idée d’une baisse des prix du marché est difficilement envisageable. Par contre, il est possible de parvenir à une baisse plus mesurée. Pour preuve, un appartement aujourd’hui à Bordeaux coûte 3% moins cher que l’année dernière. Dans l’immobilier ancien, le prix moyen d’un bien semble se maintenir à la moyenne de 4.414 euros le m².

Cependant, si vous vous dirigez vers le centre-ville, sachez que c’est une zone très prisée, mais pas accessible à toutes les bourses. Ce périmètre concentre en effet les biens haut de gamme, des immeubles anciens qui sont très convoités. Les acquéreurs intéressés n’hésitent donc pas à s’aligner sur les 8.000 euros le m² pour ces biens. À Quinconces et au Triangle d’Or, la tendance est la même au point où les bourses modestes se redirigent vers les quartiers périphériques.

Le long de la Garonne, le quartier des Chartrons propose un cadre de vie agréable, de nombreux commerces ainsi que d’autres attractions. Il faudrait un budget sur la base de 5.000 euros le m² pour acquérir un bien dans cette zone. Nansouty et Saint-Genès ne sont pas en reste en ce qui concerne la hausse de la demande et des prix. Le quartier d’Euratlantique a aussi la cote et propose essentiellement des biens neufs.

Ces articles pourraient vous intéresser : Rénovation de toiture : pourquoi faire appel à un professionnel ?

Dans quel cas faire appel à un chauffagiste ?

Show Buttons
Hide Buttons