Comment faire estimer les travaux d’une maison avant achat ?

L’ achat d’une propriété nécessitant une rénovation peut être une réelle chance pour une vie, à condition qu’il puisse avoir une idée précise de tout le travail à faire. L’échelle de la tâche peut être difficile à estimer pour un œil non digradé : il est facile de voir qu’une pièce doit être repeinte ou une nouvelle cuisine doit être posée, sauf si vous comprenez qu’il est nécessaire de répéter toute l’isolation. En fait, en essayant d’obtenir l’apparence, le prix d’une marchandise peut se révéler bien au-delà du marché si vous augmentez le coût du travail à faire. L’IZI d’EDF vous fournit un guide simple qui vous permet de budgétiser avec précision la rénovation d’un bien immobilier et de maîtriser les différentes dates liées au processus d’achat.

Résumé

A lire également : Pourquoi il ne faut pas investir dans sa résidence principale ?

  • 1. Connaître les prix des moyens de rénovation par mètre carré
  • 2. Être accompagné pour déterminer le travail à effectuer et en estimer le coût 3. Fournir des conditions préalables pour
  • contrôler le coût du projet. Frais de main-d’œuvre

1. Connaissez-vous les prix moyens de rénovation par mètre carré

En France, le prix moyen pour la rénovation est d’environ 700€ le mètre carré. Toutefois, ces données ne sont pas suffisantes pour estimer adéquatement le budget de travail associé à un bien. Il y a plusieurs étapes de rénovation entre un simple rafraîchissement et une rénovation complète ou une rénovation, dont chacune comprend des travaux différents.

Rénovation ou rafraîchissement faciles

Il comprend principalement des travaux sur les revêtements de mur et de sol. Il s’agit de nouvelles peindre, insérer de nouveaux papiers peints, ou poser des carreaux ou des planchers de parquet. Ce travail, qui est rapporté à la surface au sol, représente un coût compris entre 60 et 120€ par mètre carré. Si tous les revêtements doivent être renouvelés, il est nécessaire de doubler la somme (plancher mur) pour estimer le budget : entre 120 et 240€ par mètre carré.

A lire également : Comment choisir sa résidence principale ?

Rénovation avancée

La rénovation intermédiaire comprend des rafraîchissements et des rénovations de l’électricité, de la plomberie et l’installation d’une nouvelle cuisine et salle de bains. De ce degré de rénovation, il est important de reconnaître que le coût par mètre carré d’un petit appartement est plus élevé, avec certaines dépenses étant imcompressibles, quelle que soit la taille de l’appartement. Pour un appartement de 50 mètres carrés, la rénovation intermédiaire est donc comprise entre 450 et 900€ par m², alors qu’elle est comprise entre 350€ et 750€ par m² pour une maison de 100 mètres carrés. m².

Rénovation ou rénovation lourde

Il comprend des travaux de rénovation intermédiaires, ainsi que des travaux liés à la maçonnerie, le châssis, le changement de mode de chauffage et la création d’une meilleure isolation. La rénovation lourde d’un appartement de 50 m² coûte entre 900 et 1 800 euros par mètre carré. Pour une maison de 100 m², le budget prévu est compris entre 800 et 1.500 euros par mètre carré. Bien sûr, le coût peut être plus élevé s’il est nécessaire de prévoir une extension, d’ajouter un garage ou de développer le pays.

Il est intéressant de prendre en compte ces différents chiffres lors de la visite d’une propriété. Vous ne perdez certainement pas de temps si vous aimez l’hébergement, mais il semble complètement hors budget, surtout en calculant le coût des rénovations de fourches basses. Si, d’autre part, vous voyez un bon à votre goût qui conviendra à vos ressources , rappelez-vous que cette information reste théorique. Bien sûr, ils doivent être affinés avant de faire une offre spécifique. Nous voyons que plus il y a de travail à faire, plus la marge d’erreur avec votre budget initial est grande.

2. S’accompagner de la détermination des travaux à effectuer et d’en estimer le coût

Si vous visitez une propriété avec un ou plusieurs professionnels, vous pouvez affiner l’estimation globale du coût de la rénovation. Selon la portée du travail à effectuer, vous pouvez faire une visite de retour avec des artisans ou un spécialiste autorisé pour la gestion de projet. Bien sûr, il est approprié de choisir des professionnels compétents avec une bonne réputation. Avant de choisir telle ou telle entreprise, n’hésitez pas à vérifier sur Internet les avis, les chantiers déjà exécutés et les diverses mentions légales.

Dans le cas de rénovations lourdes, il est conseillé de choisir un spécialiste agréé pour la gestion de projet. Il vous accompagnera dès le début pour estimer le budget des rénovations nécessaires, et peut également fixer le calendrier des différents travaux. La visite de retour lui permet d’étudier la faisabilité globale du projet en déterminant le besoin pièce par pièce.

Audits généraux

Le professionnel et vous examinerez plusieurs éléments :

  • Imperméabilisation du toit
  • L’état des murs : ont-ils des fissures ou des traces d’humidité ?
  • Y a-t-il une isolation et, si oui, est-elle en bon état ?
  • L’ état des planchers et des planchers
  • L’état du garage et du sous-sol Le
  • fonctionnement de la chaudière
  • L’état de l’installation électrique : est-il à la hauteur des normes ? Devrions-nous avoir une autre connexion, une extension du réseau, qui Installer un nouveau panneau ?

Commandes sur les pièces d’eau

  • Les articles de toilette sont-ils en bon état ou devraient-ils être changés ?
  • Existe-t-il un système de ventilation ou de ventilation efficace ?
  • Remarquez vous des problèmes d’humidité ?
  • L’ état des robinets : n’hésitez pas à ouvrir les robinets pour remarquer tout problème.
  • Le niveau d’usure des joints de carrelage

Chèques liés à la cuisine

  • L’ arrangement est-il adapté pour vous tel qu’il est ? Devrions-nous organiser l’installation d’une nouvelle cuisine ?
  • Quelle est la disposition des arrivées et des prises d’eau ? Est-il nécessaire de vérifier si vous posez une nouvelle cuisine ou installez de nouveaux équipements ?
  • Y a-t-il assez d’espace ou sera-t-il nécessaire d’abattre une partition ?

3. Fournir des conditions préalables pour le contrôle des coûts de la main-d’œuvre

Les délais requis pour produire des devis adéquats ne sont pas toujours cohérents avec un processus d’achat. Si vous avez visité un bien qui répond à toutes vos attentes, vous n’avez pas nécessairement le temps de recevoir toutes les offres avant de soumettre un devis. Heureusement, il est possible d’inclure des conditions de suspension, y compris le coût des travaux à planifier.

Comment épeler les conditions suspensives ?

Les conditions suspendues sont des clauses qui permettent la résiliation d’une transaction immobilière. Dans le cadre de la signature d’un compromis, ils protègent les acheteurs et les vendeurs en cas de cas, permettant à chaque partie d’avoir une porte de sortie légale. Si une seule des clauses n’a pas lieu, la vente est annulée.

Afin d’éviter les pénalités en cas d’annulation de l’offre, vous serez inclus dans l’offre d’achat mentionner qu’il est nécessaire d’obtenir une estimation des rénovations, dont le montant est inférieur à un montant fixe pour confirmer votre engagement. L’idéal est de formuler les éléments de la clause suspensive devant un notaire pour vous aider à écrire.

Comment faire valoir une clause suspensive auprès du vendeur ?

Supposons que vous ayez un budget maximum de rénovation de 100 000€ et que vous ayez spécifié dans la clause que vous devez recevoir un devis inférieur à ce montant. Si vous recevez un devis de 110 000€, vous pouvez retirer votre offre. Pour ce faire, vous devez contacter le vendeur par courrier recommandé avec tous les documents prouvant le non-respect de la clause. La réception de cette lettre implique l’annulation du processus de vente et implique un retour à la situation avant la signature du compromis.

rétablissement de ma maison

⏱️ Votre devis en 2 minutes

Recevez mon estimation

Show Buttons
Hide Buttons