Quelle assurance habitation pour un propriétaire non occupant ?

On a tendance à présumer que l’assurance habitation ne relève que des locataires. Ce qui n’est pas totalement faux, mais dans la plupart des cas, le propriétaire a tout intérêt à assurer son logement quand il ne l’occupe pas personnellement.

A lire également : Comment choisir la meilleure couverture d'assurance habitation ?

Quand êtes-vous considéré comme propriétaire non occupant ?

Selon la législation, toute personne physique et morale n’occupant un logement qui lui appartient est considérée comme un propriétaire non occupant. Il existe trois cas de figure faisant du propriétaire bailleur un propriétaire non occupant. Vous êtes considéré comme étant un propriétaire non occupant quand votre logement, appartement ou maison, est laissée inoccupée ou vacante. Idem quand le logement est occupé gratuitement par une tierce personne.

Si le logement dont vous êtes le propriétaire est mis en location, vous êtes également considéré comme étant un propriétaire non occupant. Dans le cas d’une location, c’est le locataire du logement qui est dans l’obligation de souscrire une assurance pour les risques locatifs. Le propriétaire quant à lui peut souscrire une assurance PNO comme celle de l’assurance habitation GMF. Si le bien possédé par le propriétaire est situé dans une copropriété, ce dernier est obligé de souscrire une assurance PNO.

A découvrir également : Assurance décennale pour auto-entrepreneurs : quand et pourquoi résilier ?

L’assurance habitation PNO : une assurance habitation multirisques

L’assurance habitation pour un propriétaire non occupant est la formule la plus complète pour se protéger contre toutes éventualités. Il est à noter que le propriétaire a bel et bien le droit de se contenter d’une assurance habitation responsabilité civile propriétaire. Il peut également ne souscrire à aucune assurance habitation du tout. Dans l’éventualité d’un sinistre ayant lieu dans un logement inoccupé, le propriétaire va devoir tout payer de sa poche faute d’assurance PNO.

Si un sinistre ne relevant pas de la responsabilité d’un locataire ou qui n’est pas couvert par son assurance a lieu, le propriétaire a intérêt à souscrire une assurance habitation PNO. L’assurance habitation pour un propriétaire non occupant peut être vue comme une assurance multirisques habitation. Elle couvre les risques locatifs étendus aux biens mobiliers, l’électroménager encastré ou encore les dommages électriques.

Le recours des voisins et des tiers peut également être inclus dans le contrat d’une assurance habitation propriétaire non occupant. A ces garanties basiques et optionnelles, vous pouvez encore ajouter d’autres garanties. Grâce à une assurance habitation PNO, vous pouvez décider de vous couvrir contre les risques d’impayés, les vices de construction et défauts d’entretien ou encore le recours des locataires.

L’assurance habitation PNO : facultative mais fortement recommandée

Hormis le cas de la copropriété, le propriétaire non occupant n’est aucunement obligé de souscrire une assurance habitation. Toutefois, il n’est jamais sans risque de laisser un logement inoccupé sans l’assurer pour se prémunir de sinistre et d’incidents comme les bris, les vols de mobilier, et bien d’autres encore.

Peut-être avez-vous des locataires, mais que ces derniers sont assurés au minimum pour les risques locatifs. L’assurance habitation PNO vous permet de vous couvrir au maximum de presque tous les risques. L’assurance pour un propriétaire non occupant couvre divers risques et permet de se protéger que le logement soit occupé à titre gratuit, vacant ou occupé par des locataires.