Les différences entre une colocation et un coliving ?

Coliving et colocation, deux solutions de logement de plus en plus plébiscitées. Le prix grimpant des baux de location, l’indisponibilité de logements dans les grandes agglomérations, ou encore le besoin de ne pas vivre seul, poussent de nombreuses personnes à opter pour une colocation ou un coliving.

Toutefois, même si ces deux actions ont l’air de se ressembler fortement et sont basées sur le même principe, il y a de nombreuses spécificités qui les diffèrent. Coliving ou colocation ? Faites ici, un décryptage de leurs différences afin de mieux choisir votre prochain mode de logement.

A voir aussi : Quels sont les différents baux commerciaux ?

La colocation et le coliving : qu’est-ce que c’est ?

Pour bien cerner les différences entre colocation et coliving, il est judicieux de prendre connaissance de chacune de ces notions.

La colocation : définition

La colocation, sur le plan juridique, est la location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d’un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et le bailleur.

A lire également : Comment calculer bardeaux toiture ?

C’est donc l’acte qui consiste à louer un logement en association avec d’autres personnes quel que soit le lien qui unit. C’est un mode de vie qui est choisi le plus souvent en raison de soucis financiers, car il permet un allègement du loyer et des frais relatifs à la vie quotidienne. Il permet aussi de profiter d’un grand logement tout en payant moins. Pour éviter la solitude et profiter de moments d’échanges passionnants, découvrez les colocations de Colonies.

Le coliving : définition

Le coliving a vu le jour aux États-Unis dans les années 2000, et apparaît comme une association de colocation et de coworking. Le but du coliving est de vivre en colocation, tout en bénéficiant d’une réelle indépendance et d’une intimité.

Les colivers (personnes vivant coliving) ont des espaces privés, mais peuvent aussi partager les espaces communs (bibliothèque, terrasse, salle de gym, salle de cinéma…) avec les autres occupants. Au préalable destiné aux travailleurs indépendants, entrepreneur, artistes ou salariés en déplacement, le coliving intéresse de plus en plus tous les profils de locataire.

Quels sont les distinctions entre la colocation et le coliving ?

Comme on vient de le voir, la colocation et le coliving sont de mode de vie qui incluent la cohabitation entre de nombreuses personnes. Même si cette similarité est très évidente, il y a de nombreuses spécificités relatives aux occupants, aux habitations ainsi qu’aux services additionnels fournis dans chacun de ces types de location.

L’intimité de l’espace de vie

Bien que le coliving et la colocation soient deux concepts de logements qui semblent de rejoindre, il y a une principale différence qui subsiste. Elle concerne l’intimité de l’espace de vie.

Les différences entre une colocation et un colivin

En effet, dans une colocation, l’ambiance est très conviviale, mais la qualité de l’intimité n’est pas optimale. En général, l’espace personnel dont dispose les colocataires se limite à leur chambre. Dans le meilleur des cas, ils peuvent aussi avoir une salle de bain personnelle. Tout le reste de l’appartement ou de la maison est destiné à un usage commun.

Par contre, l’intimité de l’espace de vie est plus élargie dans un coliving. Chaque coliver peut disposer de son logement personnel avec tous les conforts qui y sont liés. Pour ce mode de logement, chaque occupant a la possibilité de profiter d’une sphère entièrement privée.

Chambre personnelle, cuisine, salle de bain, le coliving offre l’occasion de vivre dans une communauté tout en bénéficiant de toute l’intimité désirée. Il y a possibilité de s’isoler au besoin, d’être au calme dans le jacuzzi ou de participer à une soirée Netflix dans la salle commune. Vivre selon son mood en gros !

Le type et la durée du bail

Il y a également une réelle différence au niveau du bail qu’il faut signer pour une colocation ou pour un coliving. Dans le cas d’une colocation, les adhérents ont la possibilité entre deux solutions de location du logement. Ils peuvent opter pour un bail unique ou pour des baux individuels.

Le bail unique implique la signature d’un seul représentant (le propriétaire bailleur) ou de l’ensemble des colocataires. C’est une clause de solidarité qui comporte de nombreux risques non-négligeables, car en cas de non paiement, un seul locataire, en l’occurrence le propriétaire bailleur, peut être interpellé pour régler le loyer.

Quant au bail individuel, il est plus avantageux, car il permet au propriétaire de prendre le loyer chez chacun des colocataires. Ainsi, en cas de non paiement, il peut se séparer d’un colocataire sans porter préjudice aux autres. Il n’y a pas de clause de solidarité dans ce cas.

En ce qui concerne le bail du coliving, il est par principe individuel et flexible. Les colivers ont la possibilité de payer des loyers pour une période allant jusqu’à 10 mois selon leurs désirs.

Les services et activités additionnels

L’aménagement en coliving donne droit à de nombreux services et activités : ménage hebdomadaire des parties communes, mise à disposition des fournitures de base, support client, maintenance, support client, Wi-Fi haut débit, concierge, cours de sport, soirées organisées. Ce sont des services que les gestionnaires de coliving incluent dans les frais de logements. Ils constituent de réels coups de pouce pour faciliter le quotidien des colivers.

Les colocataires, eux, ne bénéficient pas ce mode de vie ‘’all-inclusive’’. Néanmoins, les colocations sont bien meublées et équipées, pour une cohabitation sans frictions.

La relation entre les occupants des logements

La colocation et le coliving ont en commun le logement de plusieurs personnes. La différence est qu’en colocation, les occupants sont souvent des personnes qui se connaissent déjà. Il peut s’agir d’un groupe d’amis, de famille ou de personnes de confiance.

Par contre, le coliving est bien indiqué pour les personnes qui ne se connaissent ni d’Adam ni d’Ève, en venant sur les lieux. Cet espace donne l’opportunité à de nombreuses personnes, pour former une communauté de futurs amis. De belles rencontres sont effectuées dans ces cadres conviviaux.

Le prix à débourser

Sur le plan financier, l’intérêt du coliving et celui de la colocation se rejoignent. Ils visent à économiser sur le loyer tout en vivant dans un espace grand. Cet avantage est très prouvé, car chaque coliver et chaque colocataire paye moins cher que s’il avait pris un studio individuel.

Toutefois, la différence entre le coliving et la colocation se fait ressentir au niveau du prix pour le logement. En considérant le fait que le loyer pour un coliving prend en compte toutes les charges (loyer, électricité, eau, abonnements, activités …), il peut revenir un peu plus cher que la colocation.

Quoi qu’il en soit, ces deux modes de logements, sont avantageux à tous égards pour les personnes ayant un budget de location réduit.