Ou bien vivre dans le Sud-ouest ?

Vous vous demandez pourquoi l’Aquitain est si chauviniste ? Pourquoi la simple idée de bouger lui semble terriblement folle ? Mais peut-être que c’est juste parce qu’en Aquitaine nous avons TOUT pour être heureux : bonnes tables, bons vins, plages et spots de surf… Découvrez les 10 raisons pour lesquelles c’est sans aucun doute en Aquitaine que nous sommes les plus heureux !

Vous cherchez un paradis ? Voici 10 bonnes raisons de vivre en Aquitaine !

1) Il est indéniable en Aquitaine que nous mangeons le mieux

A lire en complément : Déménagement urgent : 3 solutions

Quel est le point commun entre un Basque, un Landais, un Béarnais, une gasconne ou une médocaïne ? Tout le monde sait que ce n’est pas un plaisir où le comptage génétique et calorique a lieu. Le terroir aquitain propose des produits d’une qualité exceptionnelle : viande AOC, volaille aux viandes tendres et gourmandes, fromages, légumes, tous transformés en spécialités culinaires, transmis de génération en génération par les Aquitains fiers de leur gastronomie.

Southwest obligé, ici le canard n’est pas cuit, c’est su-bli-mé ! Du Lot et Garonne au Périgord, Gasco Landes au Béarn, poitrine, confite, rillettes, mais aussi foie gras, en Aquitaine, une semaine sans canard est comme un basque sans accent ou axoa sans poivre : complètement impensable ! Pour l’accompagner, la pomme de terre aurait l’air très trouver si elle n’était pas cuite dans le sarladaise, dans la graisse de la bile elle-même. De la soupe ? Elle est à la maison ! Le porc noir de Bigorre, avec de la viande fondante, est l’une des viandes les plus préférées des gourmets, ainsi que le bazas bazas ou l’agneau pauillac.

A lire en complément : Où vivre au bord de la mer ?

Les rivières et les océans ne lésinent pas non plus sur les délices : l’Aquitaine produit son propre caviar, ses huîtres du bassin d’Arcachon ont une viande savoureuse et surprend par sa lamproie inhabituelle « à la la Bordelaise « ou son alose.

Ne pensez pas que l’Aquitain bat les fruits et légumes ! En ce qui concerne les vitamines, Adour a son kiwi, la haute gironde a sa figue juteuse et sucrée, le Lot et Garonne a sa fameuse prune, que nous macérons en Armagnac tous les mois… Et quand il s’agit de cuisiner son fameux poulet basque, accompagné d’un axoa-axoa-axoa-axola ou de son omelette avec une piperade maison, Aquitain a toujours sa propre épicerie avec poivrons, tomates (marmandes) et poivrons (espelette). Pour les becs doux, il y a aussi de la chance en Aquitaine : chocolat Bayonne, Bordeaux rainuré, gâteau basque, amour du Captieux, béret basque, Turon basque, Lot et Garonne tourtière, Madeleine de Dax, Pastis Landes… bref, le « fondant au chocolat » a de nombreux concurrents ici !

2) En Aquitaine, il n’est pas nécessaire de demander une semaine de vacances pour aller skier en hiver et en hiver. été pour se baigner

Eh bien, nous avons tout à portée de main ! C’est un luxe que beaucoup de « continents » nous envient : le plaisir de taquiner la poudre le week-end dans les Pyrénées ou de pique-niquer au bord de la mer après sa journée de travail. Et ça, voyez-vous, ça change tout, ça adoucit la vie, ça rend tout relativisé. Adhérents de la « vie lente », toujours un peu en vacances, en Aquitaine, nous ressemblons à un antidépresseur naturel sur la côte atlantique, iodé ou beaucoup plus revigorant au sommet des sommets, et nous ne l’échangerons pas contre quoi que ce soit dans le monde ! Gourette, vallée d’Ossau, Vallée d’Aspe : En hiver, quand les premiers floakes arrivent, nous échangeons votre surf contre du ski ou du snowboard !

3) Les vins d’Aquitaine sont les plus prestigieux

Jurançon, Bergerac, Bordeaux : Les appellations d’Aquitaine font rêver les amoureux du nectar divin ! Blanc sec, rouge, mais aussi rose, doux, blanc doux, clair et crémeux, tous les palais du sud-ouest trouveront leur bonheur ! Il y a des vins de Bordeaux parmi les plus célèbres et réputés au monde : Saint-Emilion, Margaux, Saint-Estèphe, Sauternes, Pauillac, Pomerol…

Il y a aussi le « Périgord Pourpre », dont le surnom est immédiatement compris dès que nous portons un verre de vin de campagne sur nos lèvres. Le Buzet du pays Albret, la côte de Duras, le Monbazillac, le Jurançon, que l’on déguste en apéritif, les côtes de Bergerac, les vins du pays atlantique… sont consommés avec modération, mais l’Aquitain est un réprimande éclairé et est initié par les nombreux vignerons qui ont les portes de leur hébergement avec plaisir, leur propriété avec plaisir à partager passion avec néophytes et curieux !

4) Les plus beaux spots de surf de France sont en Aquitaine !

250 km de sable : l’Aquitaine est la plus grande plage d’Europe ! Bien qu’il soit évidemment agréable de bronzer la pilule en été, la côte atlantique est aussi un lieu de rencontre indispensable pour les amateurs de ski. L’Aquitaine est aussi le berceau du surf en Europe ! En fait, le surf a atterri à Biarritz, France en 1957 sous la forme que nous connaissons aujourd’hui (oui, avec des maillots de bain au début du 19ème, les baigneurs jouaient déjà avec leurs petites planches dans les vagues, mais rien à voir avec les athlètes de Californie ou d’Hawaï qui roulent des palmes depuis longtemps).

Cette année, deux Californiens, Peter Viertel et Dick Zanuck, ont atterri à Biarritz pour tourner un film « Le soleil se lève trop », adapté par Hemingway roman. Quand Dick a surfé à côté de l’Atlantique, il a envoyé sa planche avec les caméras aux boîtes, mais malheureusement, quand le paquet arrive en France, il est déjà parti, et les douanes ont exigé Peter une énorme taxe, qu’il a triché, afin de ne pas payer. Ne sachant pas surfer, il décide d’être dans les vagues de Jetant Biarritz dans l’eau avant Hemmingway lui-même, mais… la planche va briser dans les rochers tout de suite. Il confie ensuite sa réparation à Georges Hennebutte, le célèbre Bricolo de Biarritz, et le lendemain, les deux frères humains (37 et 47 ans) naviguent pour la première fois en France sur la côte basque. Ils sont suivis de près par Jacky Rott, le concepteur des planches alors vendues sur les bazars de l’époque, qui reproduisit la planche de quartiers, et l’été suivant Peter convertit un Basque de 19 ans, Joël de Rosnay, qui fut le premier « bec » de l’histoire du surf, et qui lui-même sera son Présentation à vos amis de l’art de la glisse. En 1960, il devient le premier vainqueur du Championnat du Monde de Surf qui a eu lieu sur la Grande Plage.

Avec les surfeurs Tonton et l’arrivée de planches plus légères, ainsi que des planches californiennes, australiennes et hawaïennes en France arrivèrent et surfent à l’embouchure de l’Adour « La Barre », le surf s’est répandu aussi vite dans les années 1960 que le bronzage à l’arrière d’un pays : la côte atlantique, au départ de la côte basque, a vécu un sport né qui est devenu l’art de vivre (avec son folklore, ses tribus, ses compétitions, sa « marque », dans notamment, la marque Oxbow, née en Gironde en 1985), et dont le succès n’a jamais cessé de croître. Fondée en 1964 à Biarritz, la Fédération Française de Surf a été fondée à Hossegor dans les Landes depuis 1985.

Aujourd’hui, l’Aquitaine est connue pour offrir aux athlètes et aux planeurs les meilleurs spots de surf d’Europe : Pays Basque avec la célèbre Côte des Basques, Anglet, Biarritz, mais aussi le Médoc (Lacanau, Carcans), les Landes (Hossegor, Capbreton, Seignosse), Biarritz, Anglet, avec des compétitions de renommée mondiale en Gironde (Lacanau) , Pro Les Maures (Rip Curl Pro Femmes puis Hommes) ou Pyrénées Atlantiques (O’Neill Surf Challenge).

5) La capitale de l’Aquitaine, Bordeaux, a été élue « Meilleure Destination d’Europe 2015 »

Comment ne pas être fiers d’être Aquitain alors que notre capitale régionale a été élue meilleure destination européenne 2015 par les internautes cette année ? Parce que vous voyez, l’Aquitain sait qu’il vit dans la plus belle région de France (si oui…), mais en bon altruiste, il aime partager son bonheur avec le plus grand nombre et invite ses voisins à essayer cet art de vivre. Inimitable : pas peur de voir toute l’Europe débarquer à ses bonnes tables ou sur ses plages, mobilisé les Aquitains sur les réseaux sociaux pour faire de Bordeaux le grand vainqueur de cette liste ! Amicaux, les habitants du sud-ouest ne peuvent jalousement garder leurs trésors pour eux-mêmes…

6) En Aquitaine, l’apéritif est un art !

Maîtres passés sur le domaine de la convivialité ne vous attendez pas d’un Aquitain digne du nom pour vous emmener avec trois cacahuètes et deux cocktails dés quand il est temps pour l’apéritif d’accompagner une triste coca rhum. Non, au pays du canard et du bon vin, l’apéritif est l’enfer, messieurs mesdames ! Et nous sommes assez bons de ce côté… Les verres aquitains se remplissent « localement », parfois de Lillet, Floc de Gascogne, Crémant de Bordeaux, Jurançon, Pacherenc, Sauternes, cocktails à l’Armagnac, mais aussi des bières Girondines, comme on le trouve à Entre-Deux-Mers.

A Bordeaux, l’apéritif « Afterwork » se déroule dans les nombreux bars à vin de la ville qui l’offrent à tous les goûts : rétro, moderne, chic, racines, avec accompagnement traditionnel, une assiette de fromage (principalement de moutons) ou de la charcuterie basque et nationale. Parce que si Aquitain avale rarement l’apéritif, c’est parce que son « cochon » est probablement le meilleur de La France est : Jambon de Bayonne, saucisses sèches de Dordogne, porc noir de Bigorre, Landes-Pâté, grenier médocaïne, pudding basque au poivre d’Espelette, mais aussi maîtriser le canard comme personne avec rayures et autres rainures et poitrine fumée.

En été, la chaleur donne parfois envie d’un apéritif plus frais : un verre de blanc sec accompagnant une assiette d’huîtres d’Arcachon, quel meilleur rêve ? quand l’alcool est toujours consommé avec modération, l’Aquitain est sympathique et bon à mentir !

7) Le climat aquitain est l’un des plus agréables en France

En Aquitaine, le premier chippo est officiellement « mobile » sur le gril à la mi-mars, et nous devons attendre fin octobre jusqu’à fin octobre pour retirer le manteau. Grâce à l’océan Atlantique, Aquitan bénéficie de la douceur du Gulf Stream et du climat océanique. Point de mistral fait en vain toute tentative de sécher sec, un été propice aux bains de soleil sans atteindre des températures étouffantes, une saison tardive où l’on peut toujours croire en été jusqu’à parfois fin octobre, et un hiver modéré : tel est le programme du paysage basque gai du Médoc, surtout avec 2200 heures de soleil pour Bordeaux.

8) L’Aquitaine est un patrimoine culturel et historique exceptionnel !

Si l’Aquitaine est gourmande, festive, époustouflante et conviviale, elle est aussi cultivée et la richesse de son histoire est la fierté de ceux qui y vivent. Tout d’abord, il y a le vignoble de Saint-Emilion, premier vignoble au monde à être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999.

Décorées dans la vallée de la Vézère en Dordogne, les grottes ont été déclarées Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1979. Les représentations de la grotte de Lascaux sont les plus célèbres, mais le site compte 147 dépôts de l’époque paléolithique et 25 grottes décorées. L’Aquitaine est un berceau de la préhistoire : les plus beaux vestiges de la période paléolithique en France sont concentrés dans le Périgord, mais il y a aussi des traces du passage de l’homme dans la grotte de pair en Haute-Gironde.

Une partie de la ville de Bordeaux a également été classée par l’UNESCO en 2007 (la plus grande zone urbaine sous ce titre), ainsi que la Citadelle de Blaye et l’écluse de Vauban, qui borde un estuaire gardé par le roi des phares de Cordoue.

Les stations balnéaires de la côte, dans le style mauresque ou rocotaste, nous racontent des anecdotes de la Belle Époque, tandis que la présence de nombreux châteaux et bastides nous ramène au Moyen Age. L’Aquitaine est aussi François Mauriac, Montesquieu, Edmond Rostand (sa maison est visitée au Pays Basque), Jean Anouilh, mais aussi de grandes figures historiques comme Aliénor d’Aquitaine, reine non soumise. Parmi les amoureux de la région figurent Sarah Bernard, qui a derniers moments de sa vie dans la piscine, ou Joséphine Baker, qui achète le château de Milandes pour accueillir ses enfants adoptionnels.

9) Quand on fête en Aquitaine, c’est jamais la moitié !

Quiconque n’a jamais fait les Férias du Sud-Ouest, les festivités de Bayonne ou de Dax, ne connaît pas le vrai sens du mot « fête ». De juin à août, les Landais et les Basques sont ornés de blanc et de rouge et deviennent des « festayres » dans le son des bandas entre bodegas et races traditionnelles.

Du côté Zik, l’Aquitain ne manque pas d’opportunités pour donner une voix : Garorock, le reggae Sun Ska, le célèbre « Pruneau Show », Musicalarue…

Et la fête du vin se déroule tous les deux ans à Bordeaux comme le plus grand événement œnotourisme d’Europe : Bordeaux Fête le Vin, une ode au nectar divin avec son propre programme musical, qui a réuni en 2014 500 000 vins préférés du monde entier. Le monde est venu célébrer les boissons les plus françaises.

Le poids des traditions rassemble les gens tout au long de l’année : les traditions pastorales sont encore importantes dans les Pyrénées en juin. Les « Cercles de Gatcony » (cafés associatifs) résistent au temps dans les Landes et la Gironde. Au Pays Basque, la jeune génération connaît à la fois les chansons basques et les plus anciennes… Bref, le temps n’a aucun aperçu de ces moments de partage entre les Aquitains.

10) L’Aquitaine est garanti de changer le fond d’écran dans une voiture !

Au sommet de la dune du Pilat se trouve l’Aquitain Lawrence d’Arabie. Une dure journée de travail ? Nous prenons un apéritif dans l’eau avec des huîtres servies directement par un ostréiculteur dans le village de L’Herbe au Cap Ferret.

En Aquitaine, toutes sortes de paysages sont à portée de main, et sur un trajet rapide, vous changez le paysage aussi vite que l’humeur et envie ! Tourisme urbain avec Bordeaux et son architecture incroyable, Bayonne, Pau, ou envie de nature avec des endroits idéaux pour « devenir vert » : vignobles bordelais, pinèdes, coteaux du Périgord et du Quercy, villages médiévaux…

Pour respirer et changer l’air, l’estuaire de la Gironde est le plus grand d’Europe, et en moins d’une heure en bateau nous sommes Robinson sur l’île de Patiras. Ou une pagaie pour naviguer sur la petite Amazonie, le « Leyre ».

Le bassin d’Arcachon attire à lui seul des touristes de toute la France, car ses nuances atypiques, percées de bancs de sable dorés, remplissent les yeux.

Maisons à colombages vertes et rouges donnant sur des collines verdoyantes : vous êtes ici dans les villages pittoresques du Pays Basque. Pour les randonneurs, le Pic du Midi d’Ossau a des parfums de paradis. Le Circus Lesclun est le vaisseau amiral de la vallée d’Aspe et offre une vue imprenable sur les sommets des Dolomites. Et qu’en est-il de la Dordogne et de ses falaises, des petits villages du Périgord, de la corniche basque ou même des plages à la vue des Maures ?

Eh bien, soyons honnêtes, nous sommes volontairement chauvinistes et nous reconnaissons avec fair-play que toutes les régions de France ont leur richesse. Cependant, il est vrai que les habitants du sud-ouest revendiquent toujours rapidement leur attachement à leur région, ce n’est pas pour rien que les communes d’Aquitaine se sont mobilisées sur les réseaux sociaux pour faire de leur capitale la « meilleure destination en Europe ». Il suffit de prendre en compte ces 10 raisons avec un peu d’humour pour réaliser que nous ne sommes pas chauvinistes, mais surtout nous aimons vivre dans ce domaine. L’ Aquitaine reste toujours au cœur de ceux qui y sont nés .

Elle est… Parfums et saveurs ajoutés à la cuisine d’une grand-mère qui s’est confiée à son canard, ou sel collé sur nos lèvres après qu’il a été fait la vue a réussi à surfer notre première vague, expériences, sensations qui vous tiennent sur le corps . Chaque émigrée bordelaise se souviendra de l’air iodé et de la vue imprenable sur son bassin depuis le haut de la dune du Pilat. Aucun basque ne peut retenir ses larmes quand il entend les premières notes d’une chanson basque. Un verre de Pacherenc et un morceau de bon pâté de campagne, et soudain un dacquois néo-parisien retrouve son accent ; ce n’est pas pour rien que les traditions basque, occitane, gashkon restent en Aquitaine : que voulez-vous, le temps n’a pas de paradis sous contrôle !

Show Buttons
Hide Buttons