Comment réussir l’agrandissement de maison ?

L’agrandissement d’une maison peut concerner la surélévation d’une toiture, l'aménagement d’une extension, des combles ainsi que d'autres opérations. Si vous souhaitez agrandir votre maison, il faudra cependant tenir compte de certains paramètres et prendre connaissance des normes d’urbanisme encadrant le projet. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir l'agrandissement de votre maison ?

Contraintes et autorisation de construire

La première étape clé pour réussir un agrandissement de maison consiste à consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) au niveau de la mairie qui régit la zone où se trouve votre habitation ainsi que les orientations de construction. Vous pouvez ainsi déterminer les contraintes et instructions à prendre en considération pour votre nouvel aménagement (respect des bornes de propriété, disponibilité de l’emprise au sol, dénivelés, nature et qualité du terrain, etc). De plus, vous pouvez avoir connaissance de certaines limitations imposées par votre commune (couleurs de la façade, forme de la toiture, matériaux à utiliser, etc).

A découvrir également : Les multiples avantages de l'isolation écologique

Il faudra ensuite effectuer une demande pour avoir une autorisation de construire. Les démarches administratives à effectuer seront fonction des dimensions de votre future extension. Pour un agrandissement inférieur à 20m², vous devez faire une déclaration préalable des travaux auprès de la mairie. Le délai d’attente est d’un mois à compter de la date de dépôt. Si le projet d’extension excède les 20m², il est nécessaire d’effectuer une demande de permis de construire au niveau de la mairie. Le délai d'attente est de deux mois. Vous devez ensuite trouver un constructeur pour l'agrandissement de maison.

Respect de la réglementation thermique (RT 2012)

Pour tout projet d’extension de maison, le respect de la réglementation thermique 2012 est imposé selon sa taille. Pour les extensions inférieures à 50m², la réglementation ne s’applique qu’aux éléments modifiés ou ajoutés. S’il s’agit d’un agrandissement de dimensions comprises entre 50 et 100 m², les performances énergétiques doivent être conformes à la réglementation thermique.

A lire aussi : Faut-il rénover les combles ?

Enfin, pour les extensions de plus de 100 m², une conformité intégrale par rapport à la RT 2012 est exigée. Une fois que les travaux sont achevés, vous devez le notifier à la mairie. Un délai de 90 jours vous est ensuite accordé à partir de la date d’achèvement pour informer les services fiscaux de l'agrandissement de votre habitation.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter